Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Dimanche, 19 Février 2017

Tunisie : La STEG publie ses nouveaux tarifs de l’électricité et du gaz

La Société Tunisienne de l’Electricité et du Gaz (STEG) a publié, mardi, ses nouveaux tarifs de l’électricité et du gaz, entrés en application à partir du premier janvier courant, suite à la décision inscrite dans le budget de l’Etat pour l’année 2017, d’augmenter de 5% la tarification de l’électricité et de 7%, celle du gaz.
Cette révision, qui rapporterait au budget de l’Etat une enveloppe de 175 millions de dinars, touchera essentiellement les consommateurs (les ménages et les petits métiers) de la basse tension (électricité) et basse pression (gaz), a affirmé la directrice de la communication de la STEG, Amel Thabti, dans une déclaration à l’agence TAP.
Et de préciser “pour la catégorie qui consomme entre 1 et 200 kilowatts/heure/mois d’électricité, le prix du kilowatt-heure sera de 162 millimes. Celle qui consomme entre 201 et 300 kilowatts/heure/mois, le prix du kilowatt-heure, est fixé à 198 millimes.
Pour la catégorie dont la consommation est comprise entre 301 et 500 kilowatts/heure/mois, la tarification retenue est de 285 millimes pour les ménages et de 260 pour les autres types de consommateurs ” En ce qui concerne la catégorie, dont la consommation mensuelle dépasse les 500 kilowatts/heure, le prix du kilowatt-heure est fixé à 350 millimes pour les ménages et à 295 millimes pour les autres catégories de consommateurs, a encore fait savoir, la responsable de la STEG.
Elle a, par ailleurs, affirmé que ” les consommateurs-ménages à basse tension, appartenant au pallier économique de la nouvelle révision, seront exemptés de cette décision et conserveront les anciens tarifs. Cette exemption concerne aussi les ménages qui consomment entre 1 et 50 kilowatts/heure/mois, pour qui la tarification adoptée se situe dans la limite de 75 millimes le kilowatt/heure, et également les ménages consommant entre 1 et 100, pour qui le prix du kilowatt/heure est fixé à 108 millimes “.
S’agissant du gaz, Thabti a précisé que les ménages dont la moyenne de consommation mensuelle varie entre 1 et 30 m3, le prix du mètre cube est fixé à 231 millimes. Les ménages consommant mensuellement entre 1 et 60 m3, le prix du mètre cube s’élèvera à 290 millimes.
La catégorie dont la consommation mensuelle varie entre 1 et 150 m3 , le prix du mètre cube sera de 375 millimes. Un prix de 439 millimes/m3 sera appliqué à la catégorie consommant mensuellement plus de 151 m3 de gaz.

TAP


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Sondage

Les mesures du gouvernement algérien pour bancariser l’argent de l’économie parallèle ont échoué. Vous êtes favorable à quelle autre solution :

Vidéos

CPP : Alger, sous stress étudiant, a-t-elle déjà voté Macron ?

Vidéos

Ali Hamani, président de l’APAB: "Les prix des boissons augmenteront en 2017"

A ne pas manquer

Prev Next

Colère à la faculté des sciences politiques "Alger 3" : les enseignants décident une grève de 3 jours

Victimes jeudi dernier d'une attaque violente menée par des étudiants présumés, les enseignants de la faculté des sciences politiques de l'université "Alger 3" qui mettent en cause le recteur ont décidé d'un mouvement de grève de trois jours à partir du lundi 20 février 2017.

Air Algérie se "porte mal sur le plan financier ... tout doit être visible" - Boudjemaa Talai

La gestion d'Air Algérie, qui fait face à des problèmes d'organisation, doit être "transparente", a déclaré dimanche à Alger le ministre des Travaux publics et des transports, Boudjemaa Talai, soulignant que l'entreprise "se porte mal" sur le plan financier.

Visite d’Angela Merkel à Alger : La coopération économique aurait été bien meilleure sans la règle du 51/49% (Opinion)

   Mme Angela Merkel sera en visite demain à Alger. Les aspects sécuritaires - notamment la question des clandestins en Allemagne - seront au menu. Mais quid de la relation économique? Le Pr Mebtoul fait un tour d'horizon et explique la règle du 51/49% appliqués aux IDE est dissuasive pour les PME qui "colonne vertébrale de l’économie allemande".