Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Dimanche, 22 Janvier 2017

Tunisie:Le PPDU qualifie de ” supercheries” les résultats de l’enquête sur le niveau de vie des Tunisiens

Le Parti des Patriotes démocrates unifié (PPDU) a critiqué les résultats de l’enquête de l’Institut national de la statistique (INS) sur les dépenses et le niveau de vie des Tunisiens en 2015.
Le parti considère, dans une déclaration publiée mardi soir, que ces résultats contredisent l’ensemble des statistiques nationales qui font état d’une baisse du rythme de croissance, de l’augmentation des taux de chômage et de l’inflation ainsi que de la dévaluation du dinar.
Autant de facteurs qui, selon le PPDU, contribuent à la détérioration du pouvoir d’achat des Tunisiens, en particulier les classes moyenne et pauvre.
Il s’agit, selon le PPDU de “supercheries” qui portent atteinte au principe de neutralité de l’administration et à la crédibilité de l’INS.
Le parti met, en garde, dans sa déclaration, contre le retour aux “pratiques anciennes consistant à manipuler les donnés statistiques pour camoufler l’échec des politiques économiques et sociales”.
Il appelle les forces progressistes et les organisations de la société civile ainsi que les chercheurs et les académiciens à la nécessité de contrer pareilles pratiques et à militer en faveur de l’instauration d’un système statistique neutre et transparent basé sur des normes scientifiques, loin de toute forme d’instrumentalisation.
L’INS avait présenté au cours d’une conférence de presse, le 30 décembre 2016, les résultats d’une enquête nationale sur les dépenses et le niveau de vie des familles tunisiennes au cours de 2015.
L’enquête évoque, notamment, une baisse de 5 points du taux de pauvreté enregistrée entre 2010 et 2015.

TAP


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Sondage

Les mesures du gouvernement algérien pour bancariser l’argent de l’économie parallèle ont échoué. Vous êtes favorable à quelle autre solution :

Vidéos

Algérie:"Il faut une stratégie globale pour développer le contenu en ligne"-Younes Grar

Vidéos

Les projections du gouvernement algérien sur la réduction des déficits sont irréalistes - Ferhat Aït

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie : Vers la naissance d’une industrie automobile sur les décombres des importations

Après Renault, c’est Hyundai et Volkswagen qui se sont lancés dans la construction d’usine de montage automobile en Algérie ; en attendant un probable accord avec Peugeot. La négociation de parts de marché contre des investissements qui était au principe de la création du statut de concessionnaire automobile dès le début des années 90 semble se concrétiser sous nos yeux et...

Mahmoud Ben Romdhane appelle au compromis pour aider la Tunisie à sortir de la crise

“Il faut un compromis historique basé sur la souveraineté nationale, la productivité, l’efficience et la compétitivité pour aider la Tunisie à sortir de la crise actuelle”, a déclaré, samedi, l’économiste et ex-ministre Mahmoud Ben Romdhane .

Algérie - L’usine Sanofi de Sidi Abdallah entrera en production en 2018 (responsable)

Avec un investissement de 10,6 milliards de dinars, soit près de 85 millions d’euros, l’usine Sanofi de Sidi Abdallah dans la daïra de Zeralda à l’ouest d’Alger enregistre un taux d’avancement des gros œuvres à 90%.