Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Dimanche, 22 Janvier 2017

"amélioration notable" du climat des affaires en Algérie (Amelia Zinke)

La vice-présidente de la chambre algéro-allemande de commerce, Amelia Zinke, a souligné, mercredi à Souk Ahras, "l’amélioration notable" du climat des affaires en Algérie, à la faveur de la sécurité et de la stabilité sociale.
Intervenant lors d’une journée d’étude sur les opportunités d’investissement dans la wilaya de Souk Ahras, tenue à la chambre de commerce et d’industrie (CCI-Medjerda) en présence du chef de l’exécutif local et de nombreux investisseurs, la vice-présidente de la chambre algéro-allemande de commerce a affirmé que l’emplacement stratégique de l’Algérie permettait "un décollage global" de l’investissement dans tous les domaines, au regard "du climat de sécurité et de stabilité qui y prévaut".
Elle a, dans ce contexte, indiqué que les possibilités d’investissement en Afrique du Nord peuvent se développer sur la base d’une équation gagnant-gagnant, présentant à cette occasion la stratégie allemande pour participer au développement économique de l’Algérie, basée notamment sur le recours à l’expérience et aux connaissances allemandes dans divers secteurs.
L' oratrice a également affiché les perspectives du partenariat algéro-allemand avant de mettre en exergue les activités de plusieurs investisseurs allemands dans le domaine de, l’industrie pharmaceutique, l’agroalimentaire, la production et le stockage des fourrages, l’énergie photovoltaïque et du recyclage.
De son côté, le wali Abdelghani Filali a souligné "la possibilité de partenariat avec l’expérience allemande dans le domaine du recyclage" ainsi que les efforts consentis par le gouvernement et les autorités locales pour assurer l’envol de l’investissement agricole et touristique dans la wilaya de Souk Ahras.
Il a, à ce propos, mis en évidence les potentialités d’investissements "prometteuses" dans cette wilaya frontalière, lesquelles permettraient de créer de la richesse et des postes de travail.
Le chef de l’exécutif local a également réitéré la volonté de l’exécutif à soutenir et à accompagner les investisseurs.
Les investisseurs privés ont, quant à eux, insisté sur la nécessité de travailler avec leurs homologues allemands dans divers domaines notamment dans la sous-traitance dans la pièce de rechange des véhicules.
Les intervenants ont également abordé le volet juridique du partenariat algéro-allemand et lancé un appel pour le jumelage de Souk Ahras et la ville Sankt Augustan.

APS


Évaluer cet élément
(1 Vote)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Sondage

Les mesures du gouvernement algérien pour bancariser l’argent de l’économie parallèle ont échoué. Vous êtes favorable à quelle autre solution :

Vidéos

Algérie:"Il faut une stratégie globale pour développer le contenu en ligne"-Younes Grar

Vidéos

Les projections du gouvernement algérien sur la réduction des déficits sont irréalistes - Ferhat Aït

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie : Vers la naissance d’une industrie automobile sur les décombres des importations

Après Renault, c’est Hyundai et Volkswagen qui se sont lancés dans la construction d’usine de montage automobile en Algérie ; en attendant un probable accord avec Peugeot. La négociation de parts de marché contre des investissements qui était au principe de la création du statut de concessionnaire automobile dès le début des années 90 semble se concrétiser sous nos yeux et...

Mahmoud Ben Romdhane appelle au compromis pour aider la Tunisie à sortir de la crise

“Il faut un compromis historique basé sur la souveraineté nationale, la productivité, l’efficience et la compétitivité pour aider la Tunisie à sortir de la crise actuelle”, a déclaré, samedi, l’économiste et ex-ministre Mahmoud Ben Romdhane .

Algérie - L’usine Sanofi de Sidi Abdallah entrera en production en 2018 (responsable)

Avec un investissement de 10,6 milliards de dinars, soit près de 85 millions d’euros, l’usine Sanofi de Sidi Abdallah dans la daïra de Zeralda à l’ouest d’Alger enregistre un taux d’avancement des gros œuvres à 90%.