Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Lundi, 11 Décembre 2017

Algérie:5e foire nationale de l’olive et dérivés à Beni Amrane (Boumerdès)

Le coup d’envoi de la 5ème Foire nationale de l’olive et dérivés a été donné jeudi, au niveau de la commune de Beni Amrane, avec la participation d’une soixantaine de professionnels de la filière, issus de différentes wilayas du pays.
Une grande affluence de citoyens a caractérisé l’ouverture de cet événement agricole, qui sera abrité trois (3) jours durant, par le complexe sportif de proximité de Beni Amrane, car en plus de son caractère promotionnel, cette foire est, également, commerciale, a-t-on constaté.
La manifestation, organisée par la direction des services agricoles (DSA) de la wilaya, en collaboration avec la Chambre locale d’agriculture, et les services de la commune de Beni Amrane, englobe divers stands pour l’exposition des différents types d’olives, d’huile d’olives et dérivés, un parc d’unités de transformation oléicole, des plats culinaires cuisinés avec l’huile d’olive, des miels, ainsi que des produits de l’artisanat local.
Des dispositifs de soutien à l’emploi des jeunes et des organismes financiers y sont, aussi, représentés en vue de faire la promotion des incitations assurées par l’Etat, au profit des jeunes désireux d’investir dans les filières agricoles.
Selon ses organisateurs, cette foire nationale, qui sera clôturée par la récompense des trois (3) meilleurs producteurs d’huile d’olive, participe à la dynamisation de la filière oléicole, tout en assurant un cadre organisé pour la commercialisation de l’huile d’olive, parallèlement à l’encouragement de l’extension du verger oléicole local, en vue de relever le volume de production de la wilaya, et d’en baisser les prix.
La production d’olives a enregistré un "recul sensible" durant la campagne oléicole locale, qui se poursuit toujours, a indiqué à l’APS la directrice des services agricoles de la wilaya, Belkabi Ourdia, en marge de cette foire.
Elle a signalé une production prévisionnelle de 93.000 qx d’olives pour la présente campagne, contre une collecte de près de 114.000 qx réalisée en 2016. D’où un "recul" attendu dans la production d’huile d’olive qui devrait atteindre, cette année, pas plus de 567.000 litres contre près de deux (2) millions de litres obtenus, la campagne précédente, selon cette responsable.
Ce recul dans la production d’huile d’olive a engendré une hausse dans ses prix. Le litre d’huile d’olive est écoulé actuellement dans une fourchette entre 650 à 750 DA.
De nombreux facteurs peuvent expliquer ce recul dans la production d’olives, dont principalement le retard enregistré dans les chutes de pluies, et les vents chauds du mois de novembres dernier, qui ont endommagé les olives avant leur murissement, en plus de certaines maladies des arbres, a ajouté Mme. Belakbi.

APS


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP remet la visite de Macron à l’endroit et la Fetwa de Trump à l’envers

Sondage

Quelle est parmi les mesures de la loi de finances pour 2018 en Algérie celle que vous redoutez le plus pour votre budget

Vidéos

L'échéance 2019 ne nous détournera pas de la construction de la citoyenneté en Algérie

A ne pas manquer

Prev Next

Le marché de la téléphonie n’a pas été affecté par le contingentement des importations-Said Benmesbah (audio-vidéo)

Les représentants des marques de téléphonie mobile Algérie se sont très vite adaptés au nouveau contexte du marché qui impose le régime des quotas à l’importation, en s'orientant vers l'assemblage local.

"Le gisement monétaire de la finance islamique est surestimé en Algérie"- Hachemi Siagh (audio-vidéo)

Actuellement, les transactions de la finance islamique ne sont rentables ni pour les banques ni pour les citoyens, estime Hachemi Siagh, expert en finance internationale.

Kamal Kheffache (économiste):"L’Algérie manque de réactivité pour s’adapter aux exigences de la mondialisation"

Dans cette interview, l’économiste Kamal Kheffache considère que l’Algérie ne s’est pas adaptée aux exigences de la mondialisation » et que, en se fermant, elle ralentit « le développement économique ».