Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Jeudi, 19 Avril 2018

Tunisie:La balance commerciale alimentaire a enregistré un déficit de 232,9 MDT, en janvier 2017

La balance commerciale alimentaire a enregistré un déficit de 232,9 millions de dinars en janvier 2017 (soit 19% du total du déficit de la balance commerciale), contre 103,8 MDT au cours de la même période de 2016.
Le taux de couverture des importations par les exportations a baissé pour atteindre 50,5% contre 65,1% au cours de la même période de 2016, selon le ministère de l’Agriculture.
L’augmentation des importations est due, selon le département de l’Agriculture, à la hausse importante de la valeur des importations alimentaires de 58,2%, dont les matières de base, relevant que les exportations ont enregistré une évolution de seulement 22,7%.
Les exportations des produits alimentaires en janvier 2017 ont connu une hausse de 22,7% par rapport au même mois de 2016 suite à l’augmentation des recettes des dattes (101%) estimées à 59 MDT, en plus de l’amélioration de la valeur des exportations des agrumes (+2%), des produits frais de la mer (+3%) et des pâtes (24%).
D’autres produits alimentaires ont connu une baisse de la valeur des exportations en janvier 2017, dont l’huile d’olive (13%), passant de 82,5 MDT à 72 MDT, outre la baisse des ventes des légumes frais et des conserves à des taux respectifs de 15% et 25%. La valeur des exportations alimentaires en janvier 2017 ont représenté 10,5% du total des exportations des biens.
La valeur des importations alimentaires a atteint, en janvier 2017, l’équivalent de 470.5 MDT, soit une augmentation de 58,2% par rapport à la même période en 2016, en raison de l’évolution du rythme d’achat de certains produits alimentaires de base au cours de cette période, la hausse de leurs prix sur le marché international et la poursuite de la régression du taux de change du dinar tunisien par rapport aux devises internationales. Parmi ces produits, figurent le blé tendre (+74%), l’orge (+53%), les huiles alimentaires (+172%), le sucre.
La valeur des importations d’autres produits tels que le blé dur et les viandes ont enregistré une baisse, à des taux respectifs de 9% et de 50%, en raison de la baisse des prix de ces produits.
Le ministère de l’Agriculture a tenu a rappeler, à cet effet, que la valeur des importations alimentaires en janvier 2017 a représenté 13,5% du total des importations du pays contre 11.6% au cours de la même période de 2016.

TAP


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

Pétrole: Le prix du Brent monte à près de 75 dollars, à son plus haut niveau depuis 2014

  Les stocks de pétrole brut ont reculé selon les chiffres publiés mercredi par l'Agence américaine d'information sur l'Energie (EIA).

L'enquête britannique pour corruption viserait un marché impliquant l'aéroport d'Alger, selon Ultra Electronics

     En mars 2018, la SGSIA a lancé un appel d’offres pour une solution informatique de gestion aéroportuaire et la société britannique, après soumission, a obtenu le marché. 

Bamako rappelle ses diplomates en Algérie pour consultation au sujet de la situation des ressortissants maliens

  Le ministre malien des Affaires étrangère a « demandé à ses concitoyens qui ne se sentent pas en sécurité de quitter l'Algérie ».