Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Lundi, 20 Novembre 2017

Tunisie:Le syndicat de l’enseignement secondaire confirme la suspension des cours à partir du 27 mars

Le syndicat général de l’enseignement secondaire a réaffirmé, dans un communiqué publié dimanche, son attachement à la décision issue de la rencontre des régions et relative à la suspension des cours dans les collèges et lycées à partir du 27 mars 2017.
Ce communiqué intervient à l’issue d’une réunion d’urgence du syndicat tenue au lendemain du refus du bureau exécutif de l’union générale tunisienne du travail (UGTT) de la décision de suspension des cours et de son soutien aux enseignants qui revendiquent une solution de rechange à la tête du ministère de l’éducation.
Le syndicat ajoute que la position du bureau exécutif, contraire à la décision du syndicat, illustre l’un des aspects du combat démocratique au sein de l’organisation syndicale.
Le syndicat rejette “les déclarations impulsives et offensives ainsi que les appels au retrait”, affirmant qu’en cette conjoncture délicate, il importe d’unifier les rangs et de s’attacher davantage à l’UGTT afin de faire face aux orientations impopulaires, lit-on de même source.
Le bureau exécutif de l’UGTT avait publié, hier samedi, un communiqué dans lequel il exprimait son refus de la décision de suspension des cours à partir du 27 mars courant.
Le bureau exécutif a appelé toutes les structures syndicales de l’enseignement secondaire et tous les enseignants à poursuivre le travail avec “le sérieux et le dévouement” dont ils ont toujours fait preuve, affirmant que la concertation se poursuivra entre les structures de l’UGTT pour parvenir à la réalisation de “la revendication légitime” des enseignants qui consiste à trouver une alternative à la tête du ministère de l’éducation.

TAP


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP n’a pas comparé Bouteflika à Mugabe, mais n’en pense pas moins

Sondage

Le discours de Ahmed Ouyahia sur les déficits publics a provoqué une chute du dinar sur le marché parallèle de la devise. Est ce que vous avez l'intention de

Transformer en euros ou dollars votre épargne en devises ? - 31.8%
Ne pas céder à la panique car l'inflation sera encore maitrisée en 2018 ? - 11.2%
Plaider pour un changement de monnaie afin de bancariser l'argent informel ? - 50.9%

Total votes: 1822

Vidéos

«Une augmentation des tarifs d’électricité en 2018 n’est pas impossible »-Badache

A ne pas manquer

Prev Next

Plus de 220 millions de personnes sous-alimentées en Afrique subsaharienne (FAO)

Au cours de la première décennie du millénaire, l'Afrique subsaharienne a réalisé des progrès remarquables dans la lutte contre la faim mais la situation a changé entre les années 2015 et 2016.

Pendant ce temps au Maroc: L’industrie du cinéma est une chose sérieuse

Le nombre croissant de tournages qui ont rapporté quelque 280 millions de dirhams (3,4 milliards de dinars) qui ont été investis par des étrangers en 2016.

Algérie : Les partis de l’opposition réagissent à l’annulation de l’Impôt sur la fortune

Les partis politiques de l'opposition critiquent le retrait par la Commission des Finances et du Budget de l’Assemblée populaire nationale (APN) de l'impôt sur la fortune du projet de loi de finances 2018. Ils  qualifient cette démarche de "décision populiste " qui intervient dans le contexte des élections locales.