Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mardi, 25 Avril 2017

Algérie:Appel à la création d'un conseil de l'ordre des agronomes

Les participants à un séminaire national intitulé "L’agronome en Algérie, situation et perspectives" à El-Oued, ont plaidé pour la fondation d’un conseil national de l’ordre des agronomes algériens afin d’organiser la profession.
Ils ont appelé pour cela à engager une réflexion sur l’élaboration d’une stratégie devant conduire à la fondation d’un conseil national de l’ordre des agronomes algériens, au regard de l’importance de la profession pour le relèvement des défis induits par la quête de l’édification d’une économie alternative aux hydrocarbures.
Le président du séminaire, l’agronome Mounib Oubiri, a estimé que le ministère de l’Agriculture, du développement rural et de la Pêche (MADRP) se trouve plus que jamais contraint d’examiner le projet de fondation de cette instance par la révision et la promulgation de lois susceptibles d’organiser la profession et de permettre à cette catégorie de contribuer au développement de l’économie nationale.
La création de cet instance consultative devra, a-t-il soutenu, apporter un plus dans la planification des programmes d’enseignement et d’apprentissage, outre la capitalisation des expériences d’agronomie et la mobilisation de la ressource humaine spécialisée capables de mettre en £uvre les projets.
L’inspecteur général du MADRP, Ali Maâtallah, a fait savoir, de son côté, que les services du ministère accordent une grande importance aux doléances des organisations professionnelles visant le développement du secteur de l’agriculture, dans ses volets agricole et d’élevage.
Plus de 200 agronomes et techniciens en agriculture, issus de 44 wilayas, prennent à cette rencontre académique pour débattre de thèmes divers liés à cette spécialité et la création d’opportunité d’embauche pour les promus des instituts d’agronomie notamment.
Le programme de ce séminaire de deux jours prévoit une série d’axes afférents à "l’agriculture biologique en tant que norme de compétitivité", "les coopératives agricoles et leur apport au développement socio-économique et la situation et les perspectives de l’agronome en Algérie.
Initiée par le bureau de l’union nationale des agronomes de la wilaya d’El-Oued, en coordination avec la direction des services agricoles (DSA), ce séminaire national, qu’abrite la maison de la culture "Mohamed Lamine Lamoudi, prévoit aussi des quatre ateliers chargés d’examiner و’le rôle des organisations dans le développement du secteur agricole’’, "les bureaux d’études", و"l’agronome et le foncier agricole" et "le statut de l’agronome en Algérie".

APS


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

L’alerte de Brahim Hasnaoui : La moitié des entreprises privées algériennes du BTP en péril

Sondage

L’Algérie occupe une flatteuse 38e place dans un classement onusien jugé sérieux sur le bonheur dans le monde. Comment expliquez-vous un tel rang :

Vidéos

Reda Amrani "L’Algérie doit aider Cevital à sauver le complexe de Piombino"

A ne pas manquer

Prev Next

"L’Algérie est un pays d'opportunités bridé par un environnement des affaires défavorable" - Ali Harbi (AHC Consulting)

    Ali Harbi, manager du cabinet AHC Consulting, membre de CARE (centre de réflexion et d’action autour de l’entreprise) et de Hawkama El Djazair considère qu’on fait une erreur stratégique en focalisant sur le nombre de créations des PME au lieu de se pencher sur leur viabilité. «Nous pourrons avoir moins de créations, mais des entreprises plus viables » dit-il. L’appui à...

INSAG Alger - Les entrepreneurs avertis: la révolution digitale est "incontournable", elle n'attendra personne

La révolution digitale est en marche accélérée, elle n'attend personne. Elle n'est plus un "choix" pour les entrepreneurs qui doivent impérativement l'intégrer et s'y adapter s'ils veulent la survie de leurs entreprises. C'est le message des experts aux entrepreneurs lors d'un séminaire de l'INSAG-Alger.

"L’Etat doit libérer le foncier pour la construction de nouveaux logements" - Brahim Hasnaoui (Audio-Vidéo)

    L’Etat algérien doit libérer le foncier et favoriser les entreprises privées algériennes spécialisées dans le BTP afin de répondre plus efficacement à la demande sur le logement, a indiqué sur Radio M, ce lundi, Brahim Hasnaoui, président-directeur général du Groupe des sociétés Hasnaoui.