Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mardi, 19 Septembre 2017

Algérie:Appel à la création d'un conseil de l'ordre des agronomes

Les participants à un séminaire national intitulé "L’agronome en Algérie, situation et perspectives" à El-Oued, ont plaidé pour la fondation d’un conseil national de l’ordre des agronomes algériens afin d’organiser la profession.
Ils ont appelé pour cela à engager une réflexion sur l’élaboration d’une stratégie devant conduire à la fondation d’un conseil national de l’ordre des agronomes algériens, au regard de l’importance de la profession pour le relèvement des défis induits par la quête de l’édification d’une économie alternative aux hydrocarbures.
Le président du séminaire, l’agronome Mounib Oubiri, a estimé que le ministère de l’Agriculture, du développement rural et de la Pêche (MADRP) se trouve plus que jamais contraint d’examiner le projet de fondation de cette instance par la révision et la promulgation de lois susceptibles d’organiser la profession et de permettre à cette catégorie de contribuer au développement de l’économie nationale.
La création de cet instance consultative devra, a-t-il soutenu, apporter un plus dans la planification des programmes d’enseignement et d’apprentissage, outre la capitalisation des expériences d’agronomie et la mobilisation de la ressource humaine spécialisée capables de mettre en £uvre les projets.
L’inspecteur général du MADRP, Ali Maâtallah, a fait savoir, de son côté, que les services du ministère accordent une grande importance aux doléances des organisations professionnelles visant le développement du secteur de l’agriculture, dans ses volets agricole et d’élevage.
Plus de 200 agronomes et techniciens en agriculture, issus de 44 wilayas, prennent à cette rencontre académique pour débattre de thèmes divers liés à cette spécialité et la création d’opportunité d’embauche pour les promus des instituts d’agronomie notamment.
Le programme de ce séminaire de deux jours prévoit une série d’axes afférents à "l’agriculture biologique en tant que norme de compétitivité", "les coopératives agricoles et leur apport au développement socio-économique et la situation et les perspectives de l’agronome en Algérie.
Initiée par le bureau de l’union nationale des agronomes de la wilaya d’El-Oued, en coordination avec la direction des services agricoles (DSA), ce séminaire national, qu’abrite la maison de la culture "Mohamed Lamine Lamoudi, prévoit aussi des quatre ateliers chargés d’examiner و’le rôle des organisations dans le développement du secteur agricole’’, "les bureaux d’études", و"l’agronome et le foncier agricole" et "le statut de l’agronome en Algérie".

APS


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

La saison 5 du CPP démarre sur la promesse d’une année politique décisive

Sondage

Ahmed Ouyahia est de retour à la tête du gouvernement dans un contexte de crise des finances publiques

Vidéos

Faire appel à la préférence nationale pour réussir le projet de 4000 MW d’électricité en renouvelables

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie: Sonatrach table sur un volume additionnel de 20 à 30 milliards de m3 d'exportations de gaz (P-dg)

Sonatrach exporte actuellement autour de 50 milliards de m3 de gaz par an et table, avec les projets de valorisation en cours sur un volume additionnel de 20 à 30 milliards de m3 additionnels par an", a indiqué le PDG de l'entreprise, Abdelmoumen Ould Kaddour.

Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie en France (MAE)

  Le gouvernement français a donné son agrément à la nomination de M. Abdelkader Mesdoua, en qualité d`Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de l'Algérie auprès de la France, indique lundi le ministère des Affaires étrangères (MAE), dans un communiqué.

Tunisie: Les mises au point politiques du président Béji Caid Essebsi

  Le président de la république, Beji Caid Essebsi, a estimé que le parti Ennahdha a fait de "grands pas" (vers un parti civil) en séparant la pratique politique du prosélytisme, mais cet effort "reste insuffisant".