Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Dimanche, 28 Mai 2017

  •   Algérie Presse Service
  • mardi 21 mars 2017 07:42

Algérie- Le déficit commercial a baissé de 55% sur les deux premiers mois de 2017

Le déficit commercial de l`Algérie a atteint 1,69 milliard de dollars  (usd) sur les deux premiers mois de 2017,  contre un déficit de 3,72 milliards usd sur la même période de 2016, soit une baisse de l`ordre de  2,03 milliards usd correspondant à un recul de 55% du déficit entre les deux périodes de  comparaison, a appris lundi l`APS auprès des Douanes.

 

Les exportations ont augmenté à 6,05 milliards usd entre janvier et fin février de l`année  en cours contre 3,99 milliards usd sur la même période de 2016, soit une hausse de 51,67%  correspondant à une augmentation de 2,06 milliards usd, précise le Centre national de l`informatique  et des statistiques des Douanes (Cnis). Pour les importations, elles se sont stabilisées en s`établissant à 7,75 milliards usd en  janvier-février 2017 contre 7,71 milliards usd  en janvier-février de l`année écoulée, soit une  légère hausse de 0,51%.

Les exportations ont assuré la couverture des importations à hauteur de 78% contre 52%. Grâce au redressement des cours pétroliers qui ont souvent dépassé les 54 dollars en janvier-février, les exportations des hydrocarbures, ayant représenté 92,4% du total des exportations, ont atteint 5,6 milliards usd contre 3,76 milliards usd à la même  période de 2016, en hausse de 1,84 milliard usd (+48,87%).

Quant aux exportations hors hydrocarbures (7,6% du montant global des exportations), elles  ont augmenté à 460 millions usd contre 234 millions usd (+96,6%). Les exportations hors hydrocarbures sont composées des demi-produits avec 395 millions usd  (contre 174 millions usd), des biens alimentaires avec

42 millions usd (contre 43 millions usd), des produits bruts avec 13 millions usd (contre 8 millions  usd), des biens d`équipements industriels avec 8 millions usd (contre 6 millions usd) et des biens de consommation non alimentaires avec 2 millions usd  (contre 3 millions usd).

Pour ce qui est des importations, sur les sept (7) groupes des produits importés, trois (3)  ont enregistré une baisse : les groupes énergie et lubrifiants, biens de consommation non  alimentaires et  demi-produits.

Hausse des importations des produits alimentaires

Les importations des produits alimentaires ont augmenté à 1,51 milliard usd (contre 1,24  milliard usd), les biens d`équipement industriels à 3 milliards usd (contre 2,67 milliards usd), les biens d`équipement agricoles à 106 millions usd  (contre 79 millions usd) et les produits bruts à 299 millions usd (contre 280 millions usd) .

Par contre, les importations ont chuté dans les groupes Energie et lubrifiants à 151  millions usd (contre 225 millions usd), dans les demi-produits à 1,61 milliard usd (contre 1,92  milliard usd) et dans les biens de consommation non alimentaires à 1,06 milliard usd (contre 1,29  milliard usd).

Sur les 7,75 milliards usd d`importations enregistrées, des montants de 4,63 milliards usd  ont été payés par cash (59,7% des importations), soit une hausse de près de 3% des règlements par cash par rapport à la même période de 2016.

Les lignes de crédit ont financé les importations à hauteur de 37% pour un montant de 2,86  milliards usd (baisse de 0,2%), tandis que les comptes en devises propres n`ont financé aucune importation. Le reste des importations a été financé par le recours à d`autres moyens de paiements à  hauteur de 261 millions usd (en baisse de 25,4%).

L`Italie et la Chine préservent leur statut de premiers partenaires

Les cinq premiers clients de l`Algérie, au cours de janvier-février 2017, ont été l`Italie  avec 1,07 milliard usd d`exportations algériennes (17,73% des exportations globales algériennes), suivie de l`Espagne avec 917 millions usd (15,14%), de la France avec 765  millions usd (12,63%), des Etats-Unis avec 462 millions usd (7,63%), et de la Turquie avec 433  millions usd (7,15%).

Quant aux principaux fournisseurs de l`Algérie, la Chine est restée en tête avec 1,56  milliard usd d`importations algériennes (20,21% des importations globales algériennes), suivie de la France avec 633 millions usd (8,17%), de l`Italie avec 533  millions usd (6,9%), de l`Allemagne avec 519 millions usd (6,7%) et de l`Espagne avec 454 millions usd (5,8%).

 


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Hassen Khelifati " Des faillites ne sont plus à exclure dans le secteur des assurances "

Sondage

Le ministre du commerce algérien parle d’une réduction de 15 milliards de dollars des importations en 2017.

Vous approuvez cet objectif car il permettra d’effacer le déficit commercial ? - 28.8%
Vous considérez que c’est un objectif non raisonnable car il va créer de la pénurie et de la récession ? - 28.8%
Vous pensez que le vrai objectif du gouvernement est de maintenir coute que coute les réserves de change au-dessus de 100 milliards de dollars ? - 33.4%

Total votes: 860

Vidéos

Succession:Benyelles espère que Gaïd Salah aura la "sagesse de laisser les urnes décider"

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie- Messaoud Benagoun démis de ses fonctions de ministre du Tourisme deux jours après sa nomination

Le Président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, a démis ce dimanche, M. Messaoud Benagoun de ses fonctions de ministre du Tourisme et de l'Artisanat, indique un communiqué de la présidence de la République, repris par l'APS.

Pétrole : Après la réunion de Vienne, les prix ne décollent pas

Contre toute attente, l’effet immédiat de la réunion des pays producteur de pétrole, tenue jeudi dernier, à Vienne, a été une baisse du prix du pétrole.

Sommet G7 : Béji Caid Essebsi sollicite un "appui international exceptionnel" à la Tunisie

Pour aller vite dans la mise en œuvre des réformes, la Tunisie a besoin d’un appui international exceptionnel et  de la concrétisation des engagements internationaux pris lors de la conférence Tunisia 2020.