Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Jeudi, 25 Mai 2017

Tunisie-ARP: audition en commission du ministre de l’Intérieur sur la situation des droits de l’homme

Des mesures de sanctions ont été prises, en 2016, contre 578 cadres sécuritaires, a annoncé, jeudi, le ministre de l’Intérieur Hedi Majdoub.
Auditionné par la commission parlementaire des droits, des libertés et des relations extérieures sur la situation des droits de l’homme en Tunisie, le ministre a souligné que son département avait reçu, durant la même année, près de 494 plaintes contre des sécuritaires dont 193 ont été rejetées pour manque de preuves.
L’audition du ministre de l’Intérieur intervient deux mois après la publication du rapport de l’Organisation ” Amnesty international ” sur les droits humains dans le pays.
Selon Majdoub, des mesures de sanctions ont été, également, ordonnées contre 547 agents de sûreté alors que 148 autres agents ont été traduits devant la Justice.
” Huit plaintes pour torture ont été déposées auprès des services du ministère “, a-t-il encore souligné.
Par ailleurs, le ministre a souligné que son département émet des réserves sur le rapport d’Amnesty international sur la situation des droits de l’homme en Tunisie et assure que le département de l’Intérieur s’inspire, toutefois, de ce rapport qui, a-t-il dit, se veut un instrument idoine d’évaluation et de suivi du respect des droits de l’homme.
Dans le même sillage, Majdoub a souligné que son département avait opéré plusieurs réformes législatives et ratifié des traités et accords internationaux autour de cette question.
Au cours de son audition en commission, le ministre de l’Intérieur a été interrogé sur le contenu du rapport d’Amnesty international, la loi sur l’assignation à résidence, les conditions de détention dans les établissements pénitentiaires et les agressions commises lors de l’interrogatoire policier.

TAP


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Succession:Benyelles espère que Gaïd Salah aura la "sagesse de laisser les urnes décider"

Sondage

Le ministre du commerce algérien parle d’une réduction de 15 milliards de dollars des importations en 2017.

Vidéos

En prolongeant le bail des français à B2-Namous, Boumediene a hâté l'évacuation de la base de Mers el-Kébir - Général R.Benyelles

A ne pas manquer

Prev Next

L'Algérie propose la mise en place d'un comité OPEP-non OPEP pour l'évaluation du marché énergétique

Pour le ministre de l’Energie algérien, Noureddine Boutarfa il est nécessaire "d'évaluer le marché de manière plus globale et regarder l'impact de toutes les offres d'énergies notamment les renouvelables ainsi que le gaz et le pétrole de schiste, afin de pouvoir discuter entre producteurs et voir quelles mesures peuvent être raisonnablement prises".

Algérie-Immobilier : Le "Yes we can" de M’hamed Sahraoui, promoteur et président de l’ONIP

  Les promoteurs algériens sont à la hauteur et peuvent faire marcher le secteur de l’immobilier sans qu’il y a besoin de recourir aux entreprises étrangères, a estimé jeudi, M’hamed Sahraoui, promoteur et président de l’Organisation Nationale des promoteurs immobiliers (ONPI).

Algérie: Le campus industriel de Sanofi à Sidi Abdallah sera ouvert en 2018 (Haissam Chraiteh)

  Le plus important complexe de production de médicament de Sanofi en Afrique en cours de réalisation à Sidi-Abdallah, Alger, sera opérationnel en 2018 a confirmé mercredi, le PDG de Sanofi Algérie, Haissam Chraiteh.