Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mercredi, 26 Juillet 2017

Tunisie:Le FP dénonce l’option du président de la République pour la “militarisation”

Le Front populaire (FP) a dénoncé “l’option du président de la République Béji Caid Essebsi pour la militarisation”, en allusion à la décision annoncé lors de son discours mercredi au Palais des congrès de Tunis, de charger l’Armée de la protection des sites de production. Selon le Front, Caid Essebsi s’est ainsi autoproclamé l’unique autorité dans le pays, sans aucun soutien constitutionnel ou juridique.
Dans une déclaration publiée jeudi, à l’issue de la réunion de son conseil central, le Front estime que cette décision ne correspond pas aux prérogatives attribuées à l’Armée. De plus elle est de nature à disperser ses efforts de lutte contre le terroriste et de protection des frontières sud du pays. Le FP considère qu’une telle démarche fait, en outre, porter la responsabilité de l’échec de la coalition gouvernementale aux militaires.
Caid Essebsi a cherché à incriminer les protestations sociales pacifiques légitimes en les confondant avec certains mouvements illégitimes, regrette le Front dans sa déclaration.
Et d’ajouter que le discours du président de la République ne comporte pas des “décisions sérieuses” en mesure de résoudre la crise du pouvoir qui affecte, selon le Front, les trois présidences pour atteindre, au cours de la dernière période, les instances constitutionnelles.
Le discours a été une déception pour les Tunisiens, les jeunes en particulier dans la mesure où il ne porte aucune vision pour remédier à la crise économique accrue et ses graves conséquences sociales. D’autant que Caid Essebsi n’a exprimé aucun engagement en termes de lutte contre la corruption, l’endettement, l’évasion fiscale et la contrebande, ajoute le front, déplorant l’attachement du Chef de l’Etat à faire passer la loi de réconciliation économique.

TAP


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

L’ambassadeur italien à Alger a évoqué sur Radio M le procès Saipem et l’investissement de Cevital en Italie

Sondage

Ahmed Ouyahia a appelé le gouvernement Tebboune à privatiser les entreprises publiques en difficultés. Vous pensez que cette mesure est :

Risquée car elle va encore renforcer les amis du clan présidentiel dans le monde des affaires - 34.4%
Nécessaire car les recapitalisations des entreprises publiques défaillantes par le trésor coutent trop chères à la collectivité - 39.2%
Impossible à réaliser car le gouvernement Tebboune n’a pas l’autorité morale pour l’engager si tel devenait son but - 18.3%

Total votes: 999

Vidéos

Le CPP part en vacances avec le routard du 5e mandat

A ne pas manquer

Prev Next

« Je suis prêt à parier que les USA subventionnent l’industrie du schiste »-Pr Aktouf (audio)

L’industrie du pétrole et du gaz de schiste aux USA se concentre sur les puits les plus rentables. « Or, les plus rentables, c’est  8% d’espérance de gain de rentabilité par puits alors que le conventionnel est à 30% et plus », explique le Pr- Omar Aktouf.

Algérie : Haddad s’explique par le chiffre et la lettre

    Selon lui, les accusations dont l’ETRHB fait l’objet seraient pour la plupart infondées.

62% des Algériens n’ont pas d’eau 24 heures sur 24 (ADE)

  Le problème se pose dans des villes qui souffrent de l’insuffisance de la ressource,  des installations ou des deux.