Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mardi, 25 Juillet 2017

Egypte-France:Al-Sissi et Macron discutent par téléphone des relations bilatérales et de la crise libyenne

Le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi s'est entretenu dimanche par téléphone avec son homologue français Emmanuel Macron, notamment à propos des moyens de renforcer les relations bilatérales et de résoudre la crise libyenne.
Les deux dirigeants ont exprimé leur désir de promouvoir les relations bilatérales à tous les niveaux, et d'améliorer le partenariat entre les deux nations, a rapporté l'agence de presse étatique MENA.
M. Macron a souligné l'importance de maintenir la coordination entre les deux pays sur un certain nombre de questions régionales et internationales d'intérêt commun, selon MENA.
De son côté, M. Sissi a salué la richesse des relations entre l'Egypte et la France. Il a souligné que les crises qui déchirent le Moyen-Orient requéraient davantage d'efforts internationaux en vue d'un règlement politique, seule manière de restaurer la stabilité, de reprendre la construction et de stimuler le développement de la région.
Ils ont également discuté des récents développements liés à certaines questions régionales, notamment la situation en Libye, a déclaré MENA.
Les deux dirigeants ont convenu de multiplier les efforts pour parvenir à une solution politique de la crise libyenne, afin de restaurer la stabilité dans ce pays arabe, de préserver son intégrité territoriale et de renforcer la lutte contre le terrorisme dans la région, a ajouté l'agence de presse.

Xinhua


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

L’ambassadeur italien à Alger a évoqué sur Radio M le procès Saipem et l’investissement de Cevital en Italie

Sondage

Ahmed Ouyahia a appelé le gouvernement Tebboune à privatiser les entreprises publiques en difficultés. Vous pensez que cette mesure est :

Risquée car elle va encore renforcer les amis du clan présidentiel dans le monde des affaires - 34.4%
Nécessaire car les recapitalisations des entreprises publiques défaillantes par le trésor coutent trop chères à la collectivité - 39.2%
Impossible à réaliser car le gouvernement Tebboune n’a pas l’autorité morale pour l’engager si tel devenait son but - 18.3%

Total votes: 999

Vidéos

Le CPP part en vacances avec le routard du 5e mandat

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie : Le Snateg écrit à Tebboune et parle de corruption à la Sonelgaz

  La direction de la Sonelgaz est accusée par le Snateg de violation des droits des travailleurs et d’entrave à l’activité syndicale.

Un conseil interministériel sur les exportations alimentaires utilisant des intrants subventionnés

Des incohérences  caractérisant le fonctionnement de certaines filières dont les produits sont éligibles à l'exportation ont été identifiées.

« Les attaques contre Haddad relèvent du show médiatique » (Belkacem Boukhrouf)

    Pour l'économiste, Belkacem Boukhrouf  « la gabegie comme la corruption sont dans les institutions, les lois et les usages politiques de l’Algérie ». D’où la nécessité, estime-t-il, de poser la question de savoir « qui a permis à Ali Haddad d’avoir toutes ses ramifications ».