Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Lundi, 25 Septembre 2017

Algérie: Le ministre de l'Energie appelle ALNAFT à faire preuve d'initiative

Le ministre de l'Energie, Mustapha Guitouni, a appelé l’Agence nationale de valorisation des ressources en hydrocarbures (ALNAFT) à faire preuve d’esprit d’initiative et d’innovation en vue d’impulser une dynamique réelle dans la mise en œuvre de la politique énergétique nationale tout en veillant au respect des dispositions légales et réglementaires.
Certes, "beaucoup d'efforts ont été fournis, mais il reste beaucoup à faire", a déclaré le ministre lors de son intervention prononcée à l'occasion de l'installation d'Arezki Hocini au poste de président du Comité de directoire d'ALNAFT.
Dans ce sens, a-t-il poursuivi, ALNAFT doit également innover en vue d’améliorer le climat des affaires et l’attractivité du domaine minier.
"La transparence, la prise de mesures adéquates pour mettre un terme à la bureaucratie et la priorité donnée aux solutions gagnant-gagnant doivent prévaloir, car c’est de notre devenir énergétique qu’il s’agit", a-t-il insisté.
D'autant plus, a ajouté le ministre, cet organisme doit préparer son devenir par la diligence et la proactivité notamment dans cette période marquée par la baisse des prix de pétrole et par la baisse des investissements qui en découle.
En dehors de la loi et de la fiscalité que chaque pays applique souverainement, il est nécessaire, a soutenu M. Guitouni, de faire preuve à la fois d’efficacité et d’écoute, notamment envers les opérateurs, partenaires et investisseurs.
"L’expérience des derniers appels d’offres nous interpelle dans ce sens. ALNAFT doit en tirer les leçons et agir pour améliorer les conditions et l’attractivité", a-t-il recommandé.
En effet, il a considéré qu'il était "inadmissible" d'organiser deux ou trois appels d'offres qui s'avèrent infructueux, en citant l'exemple d'un pays arabe où le processus d'appel d'offres et la signature des contrats ont duré deux (2) mois, alors qu'en Algérie, cela prend plus d'une année.
Sur ce point, il a invité ALNAFT à non seulement renforcer ses capacités de conseil et d’expertise devant lui permettre de consolider et d’approuver les plans de développement à moyen et long termes du secteur des hydrocarbures, mais aussi de devenir une "source de propositions" pour rendre le domaine minier national des hydrocarbures plus attractif et pour préserver, ainsi, les intérêts stratégiques de l’Etat en la matière.
Il a aussi préconisé de considérer l'investisseur étranger comme étant un partenaire et non pas comme un sous-traitant.

APS


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Bentalha, thérapie de groupe au CPP pour dire l’innommable

Sondage

Ahmed Ouyahia est de retour à la tête du gouvernement dans un contexte de crise des finances publiques

Vidéos

Algérie - Les préjudices de la LFC 2009 d'Ouyahia équivalent les déficits de 2016 - Ferhat Aït Ali

A ne pas manquer

Prev Next

Une première en Algérie : Une centrale photovoltaïque sur la toiture de la nouvelle aérogare d'Oran

   La nouvelle aérogare de l'aéroport Ahmed Ben Bella d'Oran va se mettre au renouvelable avec une centrale photovoltaïque "de dernière génération" installée sur sa toiture.

Algérie: Mise en service d'une centrale solaire photovoltaïque de 20 mégawatts à Ain El Melh (M’sila)

Le ministre de l'Energie, Mustapha Guitouni, a procédé dimanche dans la wilaya de M’sila à la mise en service de la centrale solaire photovoltaïque de la commune d’Ain El Melh, située à 120 km au sud-ouest du chef- lieu de wilaya.

Algérie- Le besoin de financement du Trésor pour l'année 2017 est supérieur à 500 milliards DA

Selon le gouvernement, le maintien des prix sur les marchés pétroliers, à leur niveau actuel, "accentuera les tensions sur la trésorerie de l'Etat, à court et à moyen termes".