Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mercredi, 17 Janvier 2018

Tunisie: Rassemblement du personnel de l’ARP en protestation contre “la politisation de l’assemblée”

Le personnel administratif de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) a organisé, lundi, un rassemblement devant le parlement alors que se déroulait une plénière consacrée à l’examen d’un certain nombre de projets de loi.
Parmi ces projets figurent, notamment, la proposition d’amender et de compléter le règlement intérieur approuvée, en juin dernier, par la Commission du règlement intérieur, de l’immunité et des lois parlementaires et électorales.
Dans une déclaration à l’agence TAP, le secrétaire général du syndicat de base des agents de l’ARP, Abdelbasset Hasnaoui, a indiqué que le rassemblement intervient en protestation des agents et fonctionnaires du parlement contre la politisation de l’administration de l’ARP en adoptant des propositions d’amendement des articles 3 et 48 relatifs à la gestion administrative du parlement.
“Cette initiative vise à soumettre l’administration et le personnel au pouvoir politique du bureau de l’ARP”, a-t-il estimé, précisant que celui-ci “exerce, actuellement, un pouvoir de contrôle qui se transformera en vertu de ces amendements en un pouvoir de décision”.
Selon le secrétaire général, l’ingérence du bureau de l’ARP dans les nominations, promotions et la situation administrative des agents est contraire aux dispositions de l’article 15 de la Constitution. Ce dernier stipule que l’administration publique est au service du citoyen et de l’intérêt général. Son organisation et son fonctionnement sont soumis aux principes de neutralité, d’égalité et de continuité du service public, conformément aux règles de transparence, d’intégrité, d’efficacité et de redevabilité.
Selon Hasnaoui, cette ingérence va “politiser l’administration et l’instrumentaliser à des fins partisanes”.
De son côté, l’élu du mouvement Nidaa Tounes, Lotfi Nabli, a souligné que plusieurs députés comptent faire annuler ces “amendements inconstitutionnels, n’ayant aucune référence logique, et portant atteinte à l’indépendance du service public”.
La Commission du règlement intérieur, de l’immunité et des lois parlementaires et électorales avait approuvé, le 15 juin dernier, la version définitive des propositions d’amendement amendant et complétant le règlement intérieur de l’ARP. Ces amendements devraient entrer en vigueur à l’ouverture de la session parlementaire ordinaire 2017-2018.

TAP


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP 10.01.18 "l'Alternance aux présidentielles de 2019 n'est pas impossible:en voilà les conditions"

Sondage

Quelle est parmi les mesures de la loi de finances pour 2018 en Algérie celle que vous redoutez le plus pour votre budget

Vidéos

Abderezak Dourari professeur des langues. "Le pouvoir algerianise son cosmos identitaire, tant mieux

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie : L’ANEM a recensé plus de 450 000 offres d’emploi en 2017

Pour 2018, l’agence nationale de l’emploi prévoit 400 000 placements dans les secteurs économiques.

La BM accusée d’avoir modifié les indicateurs de Doing Business pour des motivations politiques

    Ces révélations fracassantes sur le classement Doing Business ont provoqué un tollé à Washington et semé le doute sur la crédibilité de cette institution financière multilatérale.

Les énergies renouvelables permettront à l’Algérie d’économiser 300 milliards de m3 de gaz (Bouteflika)

Le président de la République a indiqué que l’Algérie dispose actuellement de 4000 milliards de tonnes de réserves d’hydrocarbures prouvées et récupérables dont plus de la moitié en gaz naturel.