Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mercredi, 23 Août 2017

Algérie:"Il n'existe aucun gel" des programmes de développement liés aux préoccupations quotidiennes du citoyen (ministre)

Le ministre de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement de territoire, Noureddine Bedoui, a affirmé à Tamanrasset qu'il "n'existe aucun gel" des programmes de développement liés aux intérêts et préoccupations quotidiennes du citoyen.
"En application des directives du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, il n'existe aucun gel des programmes de développement qui concernent les intérêts et les préoccupations quotidiennes du citoyen, notamment dans le secteur de l'éducation nationale, le secteur de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique, la formation et l'enseignement professionnels, ainsi que les secteurs de santé, de l'habitat, de l'urbanisme", a déclaré M. Bedoui lors d'une réunion jeudi avec les cadres, les élus et les représentants de la société civile de la wilaya de Tamanrasset en présence des secrétaires généraux de différents départements ministériels.
"Les causes du retard de quelques projets de développement de la wilaya de Tamanrasset sont dus à la bureaucratie et autres au manque du sérieux et du travail de terrain des responsables chargés de suivre le déroulement de ces projets", a souligné le ministre.
Rappelant que sa visite à la wilaya de Tamanrasset et de la wilaya déléguée de Ain Salah s'inscrit dans le cadre du suivis de l'exécution des programmes de développement et la prise en charge des préoccupations du citoyen, M. Bedoui a réaffirmé qu'en application des directives du président de la République, l'Etat assurera la prise en charge de toutes les victimes des catastrophes naturelles (incendies/inondations).
En réponse à des préoccupations liées au développement de cette wilaya, M. Bedoui a promis de "constituer un comité ministériel de suivi permanent des projets" qui sera composé, a-t-il-précisé, des secrétaires généraux des ministères de l'Intérieur et des Collectivités locales, du Transport et des Travaux publics, de la Santé, de l'Habitat et de l'Environnement".
Le ministre a également mis en exergue la nécessité de "dynamiser la machine économique" des wilaya du Sud par l'adoption d'"une méthode d'organisation de qualité".

APS


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

La fabrication des panneaux solaires coûterait très cher à l’Algérie-Pr Omar Aktouf

Sondage

L’Algérie a battu ce mois de juillet un nouveau record du pic maximum appelé (PMA) en électricité. Le PMA oblige Sonelgaz à un investissement de plus de 500 milliards de dinars par an.

Vous êtes d’accord avec ces dépenses à cause d’un pic de consommation de quelques jours par an car l’électricité est un droit constant ? - 26.7%
Vous pensez que cela est trop couteux pour le pays et qu’il vaut mieux se discipliner et arrêter la course financière derrière le PMA ? - 35.6%
Vous pensez que la croissance du PMA va se ralentir si les couts des investissements sont plus supportés par les usagers dans l’avenir ? - 28.7%

Total votes: 565

Vidéos

L’ambassadeur italien à Alger a évoqué sur Radio M le procès Saipem et l’investissement de Cevital en Italie

A ne pas manquer

Prev Next

Tunisie : "La situation risque de devenir, à très court terme, économiquement ingérable et socialement explosive" - Elyes Jouini

 La Tunisie "prise dans un tourbillon destructeur de valeur" connait un dérapage budgétaire qui nécessite des emprunts de plus en plus lourds ce qui monopolise la capacité financière des banques et étouffe l'investissement, estime l'ancien ministre des réformes économique et actuel vice-président de l'Université Paris-Dauphine Elyes Jouini.

Algérie – Le retour d’Ouyahia pourrait se traduire par une relance des privatisations

  A l’arrêt depuis 2007, le processus de privatisations des entreprises publiques va-t-il être relancé par Ahmed Ouyahia? La loi de finances 2018 pourrait remettre au gout du jour le très controversé art 66 de la LF 2016.

Algérie- Trois arrêtés vont fixer le mode d'emploi de la pêche et la commercialisation du corail

Trois (03) arrêtés interministériels devant relancer la pêche au corail à travers le littoral seront "prochainement" promulgués pour fixer toutes les procédures juridiques et mesures relatives à l'exploitation de cette ressource maritime, au traitement et à la traçabilité des quantités pêchées jusqu'à la commercialisation.