Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mercredi, 23 Août 2017

  •   TAP
  • dimanche 13 août 2017 18:46

Béji Caïd Essebsi recommande d’amender progressivement la loi sur l’héritage

 

Le président de la République Béji Caïd Essebsi a affirmé dimanche qu’il est aujourd’hui “possible et préconisé d’amender progressivement” la loi relative à l’héritage jusqu’à réaliser l’égalité parfaite entre l’homme et la femme.

Présidant au palais de Carthage une cérémonie à l’occasion de la Journée nationale de la femme, Béji Caïd Essebsi s’est dit confiant que les juristes tunisiens poursuivront l’élan réformateur et sauront trouver les formules adéquates qui ne s’opposent pas aux préceptes religieux ni aux principes constitutionnels, pour permettre l’instauration de l’égalité successorale.

“Il est désormais nécessaire de réformer le Code du Statut Personnel dans plusieurs de ses volets pour consacrer l’égalité entre les citoyennes et les citoyens conformément aux enseignements de l’Islam et à l’article 21 de la nouvelle Constitution tunisienne”, a-t-il plaidé.

Le président de la République a dans ce sens fait remarquer que de plus en plus de familles tunisiennes adoptent l’égalité dans l’héritage en optant pour la donation du vivant des parents. “”Il faut se féliciter de cette nouvelle orientation et l’encourager en vertu de la doctrine appelant à l’effort de réflexion (al-Ijtihad)”, a-t-il recommandé.

Il a par ailleurs appelé à la révision de la circulaire 73 qui concerne le mariage des Tunisiennes avec des non-musulmans; une législation qui constitue, a-t-il dit, “une entrave à la liberté de choisir son conjoint”. Il a dans ce sens évoqué l’article 6 de la Constitution qui garantit la liberté de croyance, de conscience et d’exercice des cultes et fait porter à l’Etat la responsabilité de les protéger.

Il a en outre annoncé la création d’une commission des libertés individuelles et de l’égalité au sein de la présidence de la République. Elle sera chargée d’élaborer un rapport sur les réformes relatives à cette question.

“Même si elle occupe des postes de responsabilité dans divers domaines et qu’elle a prouvé sa capacité à accomplir parfaitement toutes les missions, la femme tunisienne connait encore une réalité difficile marquée par la discrimination, l’injustice et l’oppression. Il est donc impératif d’œuvrer à réaliser l’égalité homme-femme, puisque l’égalité est le fondement de la justice et la base de la vie en communauté”, a-t-il insisté.

Il a à cet égard présenté des statistiques illustrant l’importance du rôle et de la place de la femme dans la société et l’économie tunisiennes: 50.2% de la population est composée de femmes, 60% des diplômés du supérieur sont des femmes, 60.52% de femmes dans le secteur de la médecine, 75.93% dans la médecine dentaire et la pharmacie, 50% dans l’ingénierie, 65% dans le génie agricole et le textile…

Béji Caïd Essebsi a en conclusion appelé à renforcer l’unité nationale afin de parachever le processus démocratique et de relever les défis économiques et sociaux qu’affronte le pays.


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

La fabrication des panneaux solaires coûterait très cher à l’Algérie-Pr Omar Aktouf

Sondage

L’Algérie a battu ce mois de juillet un nouveau record du pic maximum appelé (PMA) en électricité. Le PMA oblige Sonelgaz à un investissement de plus de 500 milliards de dinars par an.

Vous êtes d’accord avec ces dépenses à cause d’un pic de consommation de quelques jours par an car l’électricité est un droit constant ? - 26.7%
Vous pensez que cela est trop couteux pour le pays et qu’il vaut mieux se discipliner et arrêter la course financière derrière le PMA ? - 35.6%
Vous pensez que la croissance du PMA va se ralentir si les couts des investissements sont plus supportés par les usagers dans l’avenir ? - 28.7%

Total votes: 565

Vidéos

L’ambassadeur italien à Alger a évoqué sur Radio M le procès Saipem et l’investissement de Cevital en Italie

A ne pas manquer

Prev Next

Tunisie : "La situation risque de devenir, à très court terme, économiquement ingérable et socialement explosive" - Elyes Jouini

 La Tunisie "prise dans un tourbillon destructeur de valeur" connait un dérapage budgétaire qui nécessite des emprunts de plus en plus lourds ce qui monopolise la capacité financière des banques et étouffe l'investissement, estime l'ancien ministre des réformes économique et actuel vice-président de l'Université Paris-Dauphine Elyes Jouini.

Algérie – Le retour d’Ouyahia pourrait se traduire par une relance des privatisations

  A l’arrêt depuis 2007, le processus de privatisations des entreprises publiques va-t-il être relancé par Ahmed Ouyahia? La loi de finances 2018 pourrait remettre au gout du jour le très controversé art 66 de la LF 2016.

Algérie- Trois arrêtés vont fixer le mode d'emploi de la pêche et la commercialisation du corail

Trois (03) arrêtés interministériels devant relancer la pêche au corail à travers le littoral seront "prochainement" promulgués pour fixer toutes les procédures juridiques et mesures relatives à l'exploitation de cette ressource maritime, au traitement et à la traçabilité des quantités pêchées jusqu'à la commercialisation.