Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Samedi, 24 Février 2018

Maroc: L’offre de cheptel pour Aid Al-Adha couvre largement la demande au niveau de la région Casablanca-Settat

A l’approche de l’Aid Al Adha 1438 (2017), l’évaluation de l’offre et de la demande en ovins et caprins au niveau de la région Casablanca-Settat fait ressortir que les disponibilités couvrent largement la demande, en raison notamment d’une excellente campagne agricole ayant impacté les disponibilités fourragères pour le cheptel, en particulier les parcours et les jachères.
Selon la Direction régionale de l’Agriculture de la région Casablanca-Settat, l’effectif préparé dans la région pour l’Aid Al Adha est de 516.000 têtes ovines, dont 17% des femelles, et 8.600 têtes caprines, en légère hausse par rapport à l’année écoulée (510.000 têtes ovines 3.000 têtes caprines).
La Direction, qui attribue cette hausse aux conditions climatiques de la campagne agricole favorable pour le développement des parcours et jachères, a indiqué que les prix en vigueur actuellement (Dh/Kg) varient entre 39 et 45 dhs selon la race, le sexe et l’âge.
“Les prix des ovins seront soit stationnaires soit subiront une légère diminution par rapport à l’année 1437”, a déclaré à la MAP le directeur provincial de l’agriculture de Settat par interim, Younes Aatany, relevant que cela est justifié par l’offre abondante par rapport à l’année précédente qui s’explique, d’une part, par le taux d’agnelage qui se situe à 90% et, d’autre part, par le report de stock des animaux qui n’ont pas été vendus en 1437.
La disponibilité et diversité des ressources alimentaires pour le cheptel avec une légère réduction des prix et l’absence de maladies au sein du cheptel sont également des facteurs qui ont contribué à la diminution des prix par rapport à l’année précédente, a-t-il noté.
Abordant les préparatifs de la Direction provinciale de l’agriculture de Settat pour l’Aid Al-Adha, le responsable a souligné qu’une série de mesures a été entreprise visant l’amélioration des conditions de l’élevage au niveau de la province de Settat à travers notamment l’encouragement et la promotion des associations nationales opérant dans ce domaine.
La région de Casablanca-Settat est l’une des plus importantes régions de l’élevage ovin du Maroc et notamment le Sardi, principale race ovine élevée sur les plateaux de l’Ouest marocain, à savoir la région Béni Meskine, berceau initial, du Tadla, des Sraghna ou encore Rhamna. La race Sardi est rustique et bien adaptée aux parcours pauvres, notamment ceux des plateaux du Centre-Ouest du pays.

MAP


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

2017 a été marquée par la répression des ahmadites et des migrants (directrice d’Amnesty Algérie, sur Radio M)

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

"Il faut poursuivre les réformes engagées au début des années 2000"-Temmar

A ne pas manquer

Prev Next

Les flux commerciaux entre le Maroc et l’Espagne ont dépassé 14 milliards d'euros en 2017

L'Espagne est le premier partenaire économique du Maroc, pour la sixième année consécutive, "tant en importations qu'en exportations".

Condor annonce sa participation pour la troisième année consécutive au MWC 2018

Condor fera découvrir aux visiteurs du Mobile World Congress de Barcelone son nouveau Smartphone Allure M2.  

Bouteflika prêche une "conduite patriotique économique offensive, loin du protectionnisme stérilisant"

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a appelé samedi à une "conduite patriotique économique offensive" en vue de moderniser l'industrie locale et conforter les entreprises publiques et privées.