Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mercredi, 20 Juin 2018

  •   APS
  • dimanche 20 août 2017 17:33

Algérie : 4.759 toxicomanes pris en charge durant le premier trimestre de 2017

Quelque 4.759 toxicomanes ont bénéficié d`une prise en charge médicale et thérapeutique durant le premier trimestre de l'année 2017, dont plus de 37,7% sont des jeunes âgés entre 26 et 35 ans, a-t-on appris auprès de l`Office national de lutte contre la drogue et la toxicomanie (ONLDT).

"Au total, 4.759 toxicomanes, dont 1.798 âgés entre 26 et 35 ans (37,78%), ont bénéficié d`une prise en charge médicale et thérapeutique durant le premier trimestre de l'année en cours", a indiqué la même sourceConcernant les tranches d`âge des toxicomanes traités, il est fait état de 1 613 personnes âgées entre 16 et 25 ans, alors que 1 276  toxicomanes ont plus de 35 ans et 72 autres ont moins de 15 ans.

Pour ce qui est de la prise en charge des toxicomanes pour soins et désintoxication, 4 480 ont bénéficié de consultations externes, 276 autres d`hospitalisation volontaire et trois (3) ont fait l`objet d`injonction thérapeutique, selon la même source.

L`Office relève que 2 748 personnes (57,74%) des toxicomanes ayant bénéficié d`une prise en charge sont célibataires et 1 777 autres (37,34%) sont mariés. Evoquant leur situation professionnelle, la même source note que 52,05% des toxicomanes sont des travailleurs, 40,43% sans emploi et 7,52% sont étudiants. Parmi les cas traités, 36,44% ont consommé du cannabis, 30,82% de substances psychotropes et 22,44% sont poly-toxicomanes.

 

APS



Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

Maroc: la croissance de l'économie devrait s'établir à 3,6% en 2018 (Banque centrale)

  L'inflation devrait atteindre 2,4% en 2018, avant de revenir à 1,4% en 2019.

Opep: L’Algérie s’oppose à une augmentation de la production pétrolière

  L’OPEP et ses partenaires se sont engagés depuis début 2017 à respecter des quotas de production spécifiques.

"Il faut revoir le système algérien de sécurité sociale"-CEE-(Audio)

  Les animateurs du Café d’experts économiques de Radio M, Mustapha Goumiri et Ferhat Ait Ali sont revenus sur la Loi de finances complémentaires 2018 et particulièrement sur la question du financement du système national de la sécurité sociale.