Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vendredi, 19 Janvier 2018

Tunisie-France: convention de partenariat entre l'hôpital régional de Gafsa et le centre hospitalier de Pau

Une convention de partenariat entre l’hôpital régional Houcine Bouzayene de Gafsa (Tunisie) et le centre hospitalier de Pau (France) a été signée, mardi 12 septembre, au siège du ministère de la Santé en présence du ministre de la Santé, Slim Chaker, et du président du Conseil de Surveillance du centre hospitalier de Pau, François Bayrou.
La convention s’inscrit dans le domaine de la formation continue et vise à permettre l’échange d’expériences organisationnelles, de compétences et de connaissances dans le domaine de périnatalité et de gériatrie entre les deux établissements.
D’une durée de deux ans, le partenariat porte aussi sur l’échange de personnels médicaux, paramédicaux, techniques et administratifs dans un but de perfectionnement professionnel. Il concerne aussi l’échange d’informations à caractère scientifique, managérial ou technique.
Des stages de formation seront organisés au profit des professionnels dans les deux établissements.
En plus des autorités locales des deux régions, les directeurs des établissements hospitaliers, la société civile représentée par l’association franco-tunisienne des Pyrénéens Atlantiques AFRAHT64 et l’association tunisienne de gériatrie (ATG) est partie prenante de ce projet pilote. Les deux associations se porteront garants pour le bon déroulement de cet accord.
“Cet accord vient clôturer un travail d’échange entre les deux établissements entamé depuis décembre 2016 en collaboration avec la société civile”, s’est félicité Néji Abidi, directeur de l’hôpital régional de Gafsa, précisant que ce partenariat concerne en premier lieu la formation continue, la fourniture et l’acheminement de matériels et d’équipements à l’hôpital de Gafsa.
Lors de cette cérémonie, le ministre de la santé Slim Chaker a souligné l’importance de cet accord entre les deux hôpitaux dans la promotion des services de périnatalité et gériatrie, en signalant que cette démarche s’inscrit dans le droit fil de son département pour la baisse de la mortalité maternelle et l’amélioration des prestations proposées aux personnes âgées.
Pour sa part, François Bayrou, maire de Pau et président du conseil de surveillance du centre hospitalier de Pau, a tenu à mettre l’accent sur le caractère décentralisé de l’accord, expliquant que ce partenariat illustre une coopération directe entre ceux qui travaillent sur le terrain.
Cet accord a été signé par le directeur de l’hôpital régional de Gafsa, la directrice adjointe du centre hospitalier de Pau, le président du conseil régional de Gafsa, le président du conseil de surveillance du centre hospitalier de Pau, le président de l’association franco-tunisienne des Pyrénéens Atlantiques AFRAHT64 et la présidente de l’association tunisienne de gériatrie (ATG).

TAP


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

comment Bouteflika pousse déjà Ouyahia vers la porte & comment Tiguentourine a sonné la chute du DRS

Sondage

Quelle est parmi les mesures de la loi de finances pour 2018 en Algérie celle que vous redoutez le plus pour votre budget

Vidéos

Docteur Ali Belkheiri: "Il y a des secteurs qui vont beaucoup recruter en A

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie : Les militants du FFS à Ghardaia ont été tous acquittés

  Le FFS avait  interpelé  par le biais  d’une question orale le ministre de la justice garde des sceaux, Tayeb Louh, le 09 janvier  passé, sur  la présentation  de ces cadres et militants du FFS à Ghardaia devant le tribunal criminel.

Maroc : la réforme du régime de change est une décision "souveraine" (Banque centrale)

Initialement prévue pour juillet dernier, cette réforme, qui vise à élargir la fluctuation du dirham marocain, avait été retardée par le gouvernement pour "des études supplémentaires".  

Algérie : Ouyahia n a pas encore dit son dernier mot au sujet des privatisations

Le FLN, le RND et même le FCE sont d’accord pour respecter la décision du président subordonnant à son accord les privatisations.