Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Lundi, 20 Novembre 2017

Algérie: Trente-sept projets touristiques en cours de réalisation à travers la wilaya d’Adrar

Trente-sept (37) projets touristiques, retenus dans le cadre de l’investissement privé, sont en cours de réalisation à travers la wilaya d’Adrar, a-t-on appris mardi auprès de la Direction locale du tourisme et de l’artisanat (DTA).
Les chantiers de ces projets, qui font partie d’un total de 86 investissements touristiques avalisés par le secteur dans la wilaya d’Adrar, enregistrent actuellement un taux d’avancement "appréciable", a-t-on précisé.
Il s’agit de diverses structures d’accueil (village touristique, hôtels, camps de vacances et autres), dont la réception de cinq (5) d’entre elles est prévue avant la fin 2017, pour générer, une fois opérationnelles, plus de 480 postes d’emploi, a-t-on fait savoir.
Totalisant 2.865 lits, ces nouvelles structures touristiques vont contribuer à renforcer les capacités d’hébergement dans la wilaya d’Adrar et à prendre en charge les grands flux de touristes attendus, à partir de la prochaine saison du tourisme saharien, signale-t-on.
Le secteur du tourisme a été renforcé également par de nombreuses opérations, dont la construction et l’équipement de deux (2) nouvelles installations publiques, à savoir un Centre de l’artisanat traditionnel et des métiers à Tinerkouk (Nord d’Adrar) et une Maison de l’Artisanat traditionnel à Timimoune, la réalisation d’une étude technique relative à la création de cinq (5) zones d’expansion et sites touristiques (ZEST), en plus d’une monographie et d’une carte touristique pour la wilaya d’Adrar, selon la DTA.
Lors d’une récente visite d’inspection de certains projets relevant du secteur du tourisme, le chef de l’exécutif de la wilaya d’Adrar, Hammou Bekkouche, a mis en relief l’importance de préserver le cachet architectural local, dans la réalisation de ces structures, à l’instar d’un village touristique inscrit dans le cadre d’une coopération algéro-chinoise.
Le wali a insisté aussi sur la nécessité d’accélérer le rythme des travaux de construction, tout en accordant des facilités aux investisseurs, surtout en matière de procédures administratives pour concrétiser leurs projets susceptibles de booster la dynamique de développement dans cette wilaya de l’extrême Sud du pays.

APS


Évaluer cet élément
(1 Vote)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP n’a pas comparé Bouteflika à Mugabe, mais n’en pense pas moins

Sondage

Le discours de Ahmed Ouyahia sur les déficits publics a provoqué une chute du dinar sur le marché parallèle de la devise. Est ce que vous avez l'intention de

Transformer en euros ou dollars votre épargne en devises ? - 31.8%
Ne pas céder à la panique car l'inflation sera encore maitrisée en 2018 ? - 11.2%
Plaider pour un changement de monnaie afin de bancariser l'argent informel ? - 50.9%

Total votes: 1822

Vidéos

«Une augmentation des tarifs d’électricité en 2018 n’est pas impossible »-Badache

A ne pas manquer

Prev Next

Plus de 220 millions de personnes sous-alimentées en Afrique subsaharienne (FAO)

Au cours de la première décennie du millénaire, l'Afrique subsaharienne a réalisé des progrès remarquables dans la lutte contre la faim mais la situation a changé entre les années 2015 et 2016.

Pendant ce temps au Maroc: L’industrie du cinéma est une chose sérieuse

Le nombre croissant de tournages qui ont rapporté quelque 280 millions de dirhams (3,4 milliards de dinars) qui ont été investis par des étrangers en 2016.

Algérie : Les partis de l’opposition réagissent à l’annulation de l’Impôt sur la fortune

Les partis politiques de l'opposition critiquent le retrait par la Commission des Finances et du Budget de l’Assemblée populaire nationale (APN) de l'impôt sur la fortune du projet de loi de finances 2018. Ils  qualifient cette démarche de "décision populiste " qui intervient dans le contexte des élections locales.