Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Lundi, 11 Décembre 2017

Tunisie: Le pôle judiciaire et financier se saisit de l'affaire impliquant l'homme d'affaires Mohamed Fekih et 12 fonctionnaires publics

Treize personnes impliquées dans une affaire de blanchiment d'argent, dont l'homme d'affaires Mohamed Fekih, un directeur régional du commerce et le directeur central d'une banque privée, ont été placées en garde à vue sur ordre du ministère public, apprend l'agence TAP mercredi de source informée auprès de la présidence du gouvernement.
La même source a ajouté que dans le cadre de la lutte contre la corruption, un autre réseau spécialisé dans la contrebande du prêt-à-porter a été démantelé par les services relevant de la direction des enquêtes douanières.
L'activité du réseau consiste en l'importation, au profit de plusieurs commerçants, de marchandises diverses dont la valeur est calculée à partir de son poids. A cela s'ajoute différentes commissions, pots-de-vin et autres virements bancaires suspects servant à faciliter l'octroi des autorisations et des documents relatifs au contrôle technique.
Selon la même source, le pôle judiciaire, économique et financier s'est saisi de l'affaire dont certains crimes sont passibles d'une peine de 20 ans de prison.
Voici la liste des chefs d'inculpations retenus à l'encontre des suspects :
- Blanchiment d'argent
- Trafic de devises
- Importation sans déclaration de marchandises prohibées
- Fausse déclaration sur la nature et la valeur ou l'origine des marchandises
- Importation de marchandises non conformes aux normes techniques
- Fausse déclaration dans la désignation du destinataire réel
Plus tôt dans la journée, le porte-parole du pôle judiciaire financier, Sofiène Selliti a confié à l'agence TAP que le ministère public a décidé de placer en garde à vue l’homme d’affaires, Mohamed Fekih et 12 cadres et fonctionnaires des différentes administrations publiques.
La garde à vue intervient sur fond d'investigations menées par la Direction des enquêtes douanières en rapport avec des infractions douanières et des crimes de change et de blanchiment d’argents, a-t-il précisé.
L’homme d’affaires Mohamed Fekih a été arrêté et assigné à résidence surveillée fin septembre dernier, conformément à la loi sur l’état d’urgence, rappelle-t-on.

TAP


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP remet la visite de Macron à l’endroit et la Fetwa de Trump à l’envers

Sondage

Quelle est parmi les mesures de la loi de finances pour 2018 en Algérie celle que vous redoutez le plus pour votre budget

Vidéos

L'échéance 2019 ne nous détournera pas de la construction de la citoyenneté en Algérie

A ne pas manquer

Prev Next

Le marché de la téléphonie n’a pas été affecté par le contingentement des importations-Said Benmesbah (audio-vidéo)

Les représentants des marques de téléphonie mobile Algérie se sont très vite adaptés au nouveau contexte du marché qui impose le régime des quotas à l’importation, en s'orientant vers l'assemblage local.

"Le gisement monétaire de la finance islamique est surestimé en Algérie"- Hachemi Siagh (audio-vidéo)

Actuellement, les transactions de la finance islamique ne sont rentables ni pour les banques ni pour les citoyens, estime Hachemi Siagh, expert en finance internationale.

Kamal Kheffache (économiste):"L’Algérie manque de réactivité pour s’adapter aux exigences de la mondialisation"

Dans cette interview, l’économiste Kamal Kheffache considère que l’Algérie ne s’est pas adaptée aux exigences de la mondialisation » et que, en se fermant, elle ralentit « le développement économique ».