Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mercredi, 20 Juin 2018

Algérie: Le chercheur Habib Tiliouine élu vice-président de la Société savante internationale "ISQOLS"

Le professeur-chercheur algérien Habib Tiliouine de la Faculté des sciences sociales de l'Université d'Oran-2 "Mohamed Ben Ahmed" a été élu vice-président de la Société savante internationale "ISQOLS" (The International Society for Quality-of-Life Studies) dédiée à la recherche en qualité de vie, a-t-on appris mercredi à Oran auprès du  concerné.
"Siégant à Phoenix aux Etats-Unis, l'ISQOLS œuvre depuis sa création en 1995 à promouvoir la recherche sur la qualité de vie", a déclaré à l'APS le Pr Tiliouine, ajoutant que son élection au sein du comité exécutif de cette institution pour l'exercice 2017/2018 honore "l'ensemble de la communauté académique algérienne".
Ce sociologue, qui est directeur du Laboratoire de recherche en Processus éducatifs et contexte social (PECS), créé en 2001 à l'Université d'Oran-2, a mené plusieurs études, notamment autour de la qualité de vie et du bien-être de l'enfance en Algérie.
Il a fait part, dans ce contexte, des préparatifs d'une nouvelle étude sociologique sur le bien-être de l'enfance en Algérie, laquelle donnera lieu à des recommandations visant à "consolider les aspects satisfaisants" et à "inverser les sentiments moins positifs par des interventions appropriées".
A l'échelle internationale, le Pr Tiliouine a contribué à l'élaboration d'une étude sur "le bien-être de l'enfance dans le monde", initiée par un réseau leader en investigation sociale, basé à l'Université Goethe de Francfort (Allemagne), où l'Algérie est le seul pays arabe représenté.
Ce chercheur algérien a, aussi à son actif, une trentaine de publications internationales dont un ouvrage sur "Le développement social des sociétés islamiques", coordonné par ses soins avec son homologue Richard Estes de l’Université de Pennsylvanie (Etats-Unis).
Il a, en outre, fait partie de l'équipe des rédacteurs pour le continent Africain du Rapport international du Bonheur 2017 réalisé pour le compte de l'Organisation des Nations Unies (ONU) qui a institué, depuis 2012, une Journée internationale du Bonheur (20 mars) pour promouvoir cette notion comme "un objectif humain fondamental".
La qualité des travaux du Pr Tiliouine lui a déjà valu, en 2015, le "Research Fellow Award", récompense scientifique honorifique instituée par la Société savante indiquée.

APS


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie: "la fiscalité pétrolière a augmenté de 19% en 2018" (Sonatrach)

  Concernant les recettes d’exportation Sonatrach a réalisé 14,8 milliards de dollars jusqu'à fin mai dernier, en hausse de 17%, selon les chiffres officiels.

En prêtant davantage aux femmes, les banques tunisiennes pourraient stimuler la croissance (Rapport SFI)

  La Tunisie est considéré comme l’un de pays les plus progressistes en matière de droits des femmes dans la région MENA.

Algérie: La 51/49% restera une "ligne rouge" dans le secteur des hydrocarbures (Sonatrach)

Le futur cadre juridique relatif au secteur des hydrocarbures permettra une "clarification" du rôle du ministère de l'Energie, ainsi que ceux de l'Agence Alnaft et de l’ARH.