Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mercredi, 21 Février 2018

Libye: Fayez Al Sarraj soutient la feuille de route présentée par l'envoyé de l'ONU 

Le président du Conseil présidentiel du Gouvernement libyen d'union nationale, Fayez Al Sarraj, a affirmé son soutien à la feuille de route proposée par le représentant spécial du Secrétaire général de l'ONU, Ghassan Salamé, et qui devrait aboutir à " une sortie de la crise, à savoir l'organisation d'élections présidentielles et parlementaires".
Selon un communiqué du Conseil, ces propos ont été tenus par le président du Conseil présidentiel du Gouvernement libyen d'union nationale, lors d'une audience qu'il avait accordée, mercredi dernier dans l'après-midi au siège du Conseil à Tripoli, aux membres de la commission constitutive de l'Instance de Tripoli. 
Il a été procédé lors de cette rencontre à l'examen des nouveautés de la situation politique et de la feuille de route présentée par le représentant spécial du Secrétaire générale de l'ONU, Ghassan Salamé, ajoute le même communiqué. 
M. Al Sarraj a réaffirmé, lors de cette rencontre, " sou soutien" à l'initiative du Secrétaire général de l'ONU et qui "aboutira à ce qu'il considéré comme une issue à la crise, à savoir l'organisation d'élections présidentielles et parlementaires",a-t-il dit, rappelant dans ce cadre, ses observations faites quant "à l'importance de mettre en place des calendriers pour les étapes de l'initiative onusienne tout en mettant l'accent sur l'impératif de se montrer ferme envers les semeurs d'obstacles qui veulent que la situation demeure telle quelle afin qu'il ne perdent pas leurs postes et privilèges actuels", précise le communiqué.
Selon la source, M. Al Sarraj a répondu à plusieurs interrogations soumises par les membres de l'instance sur la constitution, selon la même source qui relève que toutes les parties ont convenu de "l'importance de soumettre la constitution au référendum", conformément au processus démocratique afin que le peuple puisse s'y prononcer. 
M. Al Sarraj a salué, dans ce cadre, les efforts des membres de l'Instance de tripoli dans la consécration du concept de citoyenneté et de l'état civil à travers les rencontres et les conférences organisées par cette même instance, affirme-t-on de la même source.
A leur tour, les membres de l'instance de Tripoli ont apporté "leur soutien aux efforts consentis par Al Serradj pour sortir le pays de la crise, tout en espérant que le processus politique puisse aboutir à l'édification d'un Etat civil démocratique et moderne". 
Les membres ont également fait part de leur "détermination à présenter, avec l'aide d'experts économiques, une feuille de route pour la crise monétaire et la débattre avec le président et le gouverneur de la banque centrale libyenne", une initiative saluée par le président du Conseil présidentiel qui a affirmé qu'elle contribuait à "résoudre les difficultés auxquelles fait face le pays". 
L'émissaire de l'ONU pour la Libye, Ghassan Salamé a présenté septembre dernier au cours d'une réunion de haut niveau tenue à New York sur la Libye, une feuille de route pour la résolution de la crise dans ce pays qui comprend trois étapes. Elle prévoit en premier lieu un amendement, à compter de la semaine prochaine, de l'accord politique libyen (LPL) signé en décembre 2015, l'organisation. 
La deuxième étape consiste en l'organisation, sous l'égide du SG de l'ONU, d'une conférence nationale en vue de rassembler les différentes parties libyennes, notamment les parties refusant de faire part de l'opération politique,  et d'ouvrir un dialogue avec les milices armées et présenter une initiative pour unifier l'armée nationale. 
Il s'agira pour la troisième étape de formuler un projet de constitution et la tenue d'élections parlementaires et présidentielles.

APS


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

"Les médecins résidents demandent l’abrogation du caractère obligatoire du service civil et non sa suppression" (Yassine Balhi)

Sondage

Vidéos

Benflis ou pas Benflis ? Les Algériens très fans des pages religieuses FB étrangères.

A ne pas manquer

Prev Next

La Tunisie dépasse l’Algérie en matière de consommation de plastique

 L’Algérie est le deuxième importateur de technologie de la plasturgie sur le continent africain, juste après l’Afrique du Sud.

Algérie: Les réformes économiques préconisées actuellement risquent de ne pas aller loin, selon Temmar (Audio)

L’ancien ministre  dira que si l’Etat ne comptait que « sur la planche à billets, les risques inflationnistes seront importants »

"L’ouverture du fret maritime au privé est une aventure" (Ferhat Ait Ali)

 Il était question, selon des déclarations officielles de l’ancien ministre du Transport Boudjemaa Talai, que la CNAN acquière 27 navires entre 2016 et 2022 pour renforcer sa flotte.