Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Dimanche, 19 Novembre 2017

Algérie-Pomme de terre: le ministère de l'Agriculture appelé à appliquer le décret définissant la traçabilité du produit

L'Association algérienne de protection du consommateur a appelé dimanche le ministère de l'Agriculture, du développement rural et de la pêche à accélérer l'application des dispositions du décret exécutif N 16-66 du 16 février 2016 définissant le modèle du document tenant lieu de facture, permettant d'assurer la traçabilité du produit et de mettre fin à l'intervention d'intermédiaires, aux fluctuations d'approvisionnement et à la spéculation.
La mise en œuvre des dispositions de ce décret "permettra de mettre fin à l'intervention d'intermédiaires, aux fluctuations d'approvisionnement et à la spéculation", a précisé l'association qui a appelé le ministre de l'Agriculture, Abdelkader Bouazghi à "prendre les mesures nécessaires pour mettre fin au problème de la hausse des prix de la pomme de terre", à travers l'activation du rôle des offices de fruits et de légumes et le déstockage de quantités considérables de pomme de terre pour approvisionner le marché.
Cette mesure contribue à assurer la stabilité des prix de la pomme de terre et à protéger le pouvoir d'achat des consommateurs, ajoute le communiqué.
Le prix de la pomme de terre, cédée à 70 DA/kg, est en hausse par rapport au pouvoir d'achat des citoyens, a estimé l'association, incombant cette hausse non justifiée aux mandataires qui ont la mainmise sur l'approvisionnement des marchés en cette matière.
Le ministère de l'Agriculture a procédé dimanche au déstockage d'un million de quintaux de pomme de terre des chambres froides, a annoncé le ministère lors d'un communiqué.
Cette opération a été lancée pour la période de soudure octobre-novembre 2017 dans le cadre de la régulation de la filière de la pomme de terre à travers les opérateurs stockeurs encadrés par l'Office national interprofessionnel des légumes et viandes (Onilev).
Selon le ministère, une croissance soutenue de la production nationale de la pomme de terre a été enregistrée en passant de 2,6 millions de tonnes en 2009 à 4,8 millions de tonnes en 2016.
La superficie réservée à la production de pomme de terre est passée de 105.000 ha en 2009 à plus de 150.000 ha actuellement.
Il est prévu de passer à une production de six (6) millions de quintaux à l'horizon 2019.

APS


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP n’a pas comparé Bouteflika à Mugabe, mais n’en pense pas moins

Sondage

Le discours de Ahmed Ouyahia sur les déficits publics a provoqué une chute du dinar sur le marché parallèle de la devise. Est ce que vous avez l'intention de

Transformer en euros ou dollars votre épargne en devises ? - 31.8%
Ne pas céder à la panique car l'inflation sera encore maitrisée en 2018 ? - 11.2%
Plaider pour un changement de monnaie afin de bancariser l'argent informel ? - 50.9%

Total votes: 1822

Vidéos

«Une augmentation des tarifs d’électricité en 2018 n’est pas impossible »-Badache

A ne pas manquer

Prev Next

Rencontre Me Ksentini- Bouteflika : La présidence de la République dément "catégoriquement"

"La présidence de la République dément catégoriquement, autant la véracité de l'audience que celle du contenu qui lui est accolé et considère qu'il s'agit là de pures affabulations".

Des champions nationaux [ LE BLOG ECO ]

Comment construit-on un tissu industriel performant ? La question paraît simple mais elle est au cœur de vastes débats académiques et politiques depuis plusieurs décennies.

Pour Hafid Derradji, Bouteflika n’a pas reçu Farouk Ksentini pour parler du 5e mandat

  Les déclarations de l’ex-président de la Commission nationale consultative pour la promotion et la protection des droits de l’homme (CNCDDH), dissoute, Me Farouk Ksentini indiquant que le président de la République Abdelaziz Bouteflika souhaite briguer un 5è mandat ont fait réagir le célèbre commentateur sportif Hafid Derradji.