Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Samedi, 24 Février 2018

Tunisie-Chèques sans provisions: la justice annule les poursuites engagées à l’encontre de l’homme d’affaires Slim Riahi

Le tribunal de première instance de Tunis a annulé toutes les poursuites engagées à l’encontre de l’homme d’affaires et président du parti politique “Union patriotique libre – UPL”, Slim Riahi, dans l’affaire des chèques sans provisions, a annoncé lundi le porte-parole du tribunal, Sofien Sliti à l’agence TAP.
Riahi avait écopé, rappelons-le, d’une peine de 5 ans de prison ferme avec exécution immédiate dans cette affaire.
Selon Sliti, ce jugement a été rendu en faveur de Slim riahi après s’être présenté devant le tribunal muni des preuves attestant du remboursement des dettes objet de l’affaire ainsi que des sommes dont il est redevable dans 8 autres dossiers.
Toutefois, ajoute Sofien Sliti à la TAP, la décision de gel des avoirs de l’homme d’affaires émise le 28 juin 2017, par un juge d’instruction près le pôle judiciaire économique et financier, pour suspicion de corruption et de blanchiment d’argent, est maintenue.
Le ministère public avait émis, le 4 août 2017 des avis de recherche contre le président du parti l’Union Patriotique Libre (UPL), Slim Riahi pour chèques sans provision.
Le porte-parole du Tribunal de première instance de Tunis, avait indiqué que Slim Riahi a été condamné par contumace à des peines de prison ferme pour émission de chèque sans provision avec exécution immédiate.
Accompagné de ses avocats, Slim Riahi avait comparu, le 14 août 2017 devant la justice pour introduire une requête contre les jugements par contumace rendus à son encontre.
Riahi avait alors fourni des pièces justificatives du paiement des chèques en question et demandé le report de l’examen des jugements rendus contre lui dans l’affaire du paiement des amendes.

TAP

 


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

2017 a été marquée par la répression des ahmadites et des migrants (directrice d’Amnesty Algérie, sur Radio M)

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

"Il faut poursuivre les réformes engagées au début des années 2000"-Temmar

A ne pas manquer

Prev Next

Les flux commerciaux entre le Maroc et l’Espagne ont dépassé 14 milliards d'euros en 2017

L'Espagne est le premier partenaire économique du Maroc, pour la sixième année consécutive, "tant en importations qu'en exportations".

Condor annonce sa participation pour la troisième année consécutive au MWC 2018

Condor fera découvrir aux visiteurs du Mobile World Congress de Barcelone son nouveau Smartphone Allure M2.  

Bouteflika prêche une "conduite patriotique économique offensive, loin du protectionnisme stérilisant"

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a appelé samedi à une "conduite patriotique économique offensive" en vue de moderniser l'industrie locale et conforter les entreprises publiques et privées.