Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Dimanche, 19 Novembre 2017

Algérie: Vers la définition des activités rémunératrices liées au parc culturel de l’Atlas saharien

Les participants à l’atelier dédié aux résultats de l’étude sur "L’évaluation du profil environnemental du parc culturel de l’Atlas saharien", ont mis l’accent sur la nécessaire définition des activités rémunératrices dans les domaines liés au parc culturel précité.
Initié au titre du projet de "Conservation de la biodiversité d’intérêt mondial et utilisation durable des services écosystémiques dans les parcs culturels en Algérie", cet atelier a été sanctionnée par une série de recommandations appelant à accorder un intérêt à l’identification des activités rémunératrices dans les domaines d’activités ayant un rapport avec parc culturel de l’Atlas saharien, notamment celles liées aux produits de l’artisanat et à la richesse animale dans la région.
Les participants ont recommandé la répartition de la fiscalité sur certains secteurs, dont l’énergie et les mines, les routes et la Poste, tout en mettant l’accent sur le recensement et la modernisation des prestations économiques et statistique pour s’orienter vers une ‘‘Communication durable’’ concernant les produits dérivés.
Les travaux de l’atelier se sont articulés également autour de l’examen, en groupes de travail, des principes directeurs d’élaboration du plan de conservation du patrimoine éco-culturel du parc de l’Atlas saharien, en termes de sites prioritaires et leur protection, ainsi que du système de suivi de sa biodiversité, de l’examen de la mise en place éventuelle d’une plateforme de gestion participative des sites prioritaires du parc de l’Atlas saharien, ainsi que la mise au point d’un programme de développement écologique et des contributions financières pour sa mise ne œuvre.
Animé par des experts pluridisciplinaires avec profils en écologie, botanique, faune, socio-économie et système d’information géographique, cet atelier a donné lieu, lors de la séance de clôture, à un large débat sur les différents volets retenus à son programme.
L’Atelier, qu’a abrité durant deux jours la maison de la culture "Tekhi Abdallah Benkeriou" à Laghouat, s’inscrit dans le cadre des activités du projet des parcs culturels algériens, un projet de partenariat entre le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, et le Fonds pour l’Environnement mondial (FEM).
Il est coordonné par le ministère des Affaires étrangères et de la coopération internationale, mis en £uvre par le programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) et exécuté par le ministère de la Culture, rappellent les organisateurs.

APS


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP n’a pas comparé Bouteflika à Mugabe, mais n’en pense pas moins

Sondage

Le discours de Ahmed Ouyahia sur les déficits publics a provoqué une chute du dinar sur le marché parallèle de la devise. Est ce que vous avez l'intention de

Transformer en euros ou dollars votre épargne en devises ? - 31.8%
Ne pas céder à la panique car l'inflation sera encore maitrisée en 2018 ? - 11.2%
Plaider pour un changement de monnaie afin de bancariser l'argent informel ? - 50.9%

Total votes: 1822

Vidéos

«Une augmentation des tarifs d’électricité en 2018 n’est pas impossible »-Badache

A ne pas manquer

Prev Next

Rencontre Me Ksentini- Bouteflika : La présidence de la République dément "catégoriquement"

"La présidence de la République dément catégoriquement, autant la véracité de l'audience que celle du contenu qui lui est accolé et considère qu'il s'agit là de pures affabulations".

Des champions nationaux [ LE BLOG ECO ]

Comment construit-on un tissu industriel performant ? La question paraît simple mais elle est au cœur de vastes débats académiques et politiques depuis plusieurs décennies.

Pour Hafid Derradji, Bouteflika n’a pas reçu Farouk Ksentini pour parler du 5e mandat

  Les déclarations de l’ex-président de la Commission nationale consultative pour la promotion et la protection des droits de l’homme (CNCDDH), dissoute, Me Farouk Ksentini indiquant que le président de la République Abdelaziz Bouteflika souhaite briguer un 5è mandat ont fait réagir le célèbre commentateur sportif Hafid Derradji.