Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mercredi, 22 Novembre 2017

La démarche de l'Algérie permet de surmonter la crise financière mais des réformes sont nécessaires (Ouyahia)

L’Algérie a mis en place une démarche qui lui permettra de surmonter la crise financière mais des réformes sont nécessaires, a indiqué mercredi à Alger le Premier Ministre, Ahmed Ouyahia.
Intervenant à l’ouverture de la 3ème édition de l’université du Forum des chefs d’entreprises (FCE), le Premier ministre a estimé que la construction nationale que l’Algérie mène sous la direction du Président Abdelaziz Bouteflika,  s’est retrouvée menacée, ces dernières années, par l’impact brutal de la chute des prix des hydrocarbures sur le marché mondial.
Pour mieux faire comprendre aux opérateurs économiques l'ampleur de l'impact de cette baisse drastique des cours pétroliers, le Premier ministre leur a demandé d’imaginer quelle serait la situation d'une entreprise qui perdrait brutalement 50% de son chiffre d’affaires. "Et c’est bien ce qui est arrivé à notre pays", a-t-il fait valoir.
D’ailleurs, a-t-il poursuivi, même les entreprises ont ressenti l’impact de ce choc financier à travers la baisse des investissements publics ou les retards dans le paiement des entreprises ayant fourni des prestations à l’Etat et ses démembrements, ainsi qu'à travers la baisse de la disponibilité du crédit bancaire pour les projets d’investissements  Toutefois, a-t-il observé, grâce aux orientations de M. Bouteflika, l'Algérie a mis en place "une démarche qui lui permettra de surmonter cette crise financière et de ne pas exposer le bien-être social et l’économie du pays à une grave régression".
Selon lui, "la solution financière est désormais là, avec le recours par le Trésor public à l’emprunt auprès de la Banque d’Algérie" permis par la nouvelle loi sur la monnaie et le crédit.
Il a, cependant, tenu à affirmer que pour pouvoir dépasser véritablement la crise économique et financière actuelle, cela nécessite aussi des réformes que le gouvernement mènera, tout en précisant qu’un tel défi exige également une participation active des travailleurs, des entrepreneurs et de tous les citoyens aux côtés de l’Etat.

APS


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

"Le gouvernement pourrait abandonner les réformes en cas de remontée du prix du baril" - Mabrouk Aib

Sondage

Le discours de Ahmed Ouyahia sur les déficits publics a provoqué une chute du dinar sur le marché parallèle de la devise. Est ce que vous avez l'intention de

Transformer en euros ou dollars votre épargne en devises ? - 31.8%
Ne pas céder à la panique car l'inflation sera encore maitrisée en 2018 ? - 11.2%
Plaider pour un changement de monnaie afin de bancariser l'argent informel ? - 50.9%

Total votes: 1822

Vidéos

Le CPP n’a pas comparé Bouteflika à Mugabe, mais n’en pense pas moins

A ne pas manquer

Prev Next

Un Smartphone LG Made in Algeria destiné à l’exportation

Ce téléphone d’entrée de gamme sera doté des toutes dernières technologies du fabricant international, explique-t-on.

Sonelgaz envisage d’exporter de l’électricité vers la Libye

La partie libyenne a exprimé son intérêt pour une éventuelle connexion au réseau électrique algérien.

DZ Joker provoque une avalanche de commentaires en promettant une vidéo le jour du vote

DZ Joker, auteur de la célèbre vidéo « Mansotiche » promet une vidéo explosive le jour du vote.