Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Dimanche, 19 Novembre 2017

Tunisie: Youssef Chahed donne le coup d'envoi pour l'exploitation de la 1ère partie du projet de la Cité de la Culture

Le chef du gouvernement Youssef Chahed a donné le coup d'envoi, vendredi matin, pour l'exploitation de la première partie du projet de la Cité de la Culture, qui sera inaugurée officiellement le 20 mars 2018 à l'occasion de la célébration de 62ème anniversaire de l'Indépendance.
A cette occasion, le chef du gouvernement a mis l'accent sur l'importance de la Cité de la Culture comme un acquis d'envergure pour les hommes de culture, les artistes et les créateurs tunisiens.
Chahed a, lors d'une visite effectuée vendredi matin à la Cité de la culture, pris connaissance de l'état de l'avancement du projet qui prend place à l'avenue Mohamed V sur une superficie de 9,2 hectares moyennant un coût global estimé actuellement à 125 millions de dinars.
La première partie de ce projet concerne deux salles de cinéma avec une capacité d'accueil de 350 et de 150 places, 7 studios de production artistique et de création, une salle de théâtre de 700 places, la maison de l'artiste, la salle de l'opéra avec une capacité d'accueil de 1800 places en plus d'une bibliothèque multimédias et des espaces commerciaux.
Le ministre des affaires culturelles Mohamed Zine El Abidine a fait savoir que la plus grande partie déjà prête à hauteur de 80 pour cent concerne le pôle cinématographique, le pôle des arts plastiques, le musée de l'art moderne et contemporain ainsi que les studios de montage, soulignant dans ce sens que la visite du chef du gouvernement vient donner une impulsion aux efforts déployés pour l'ouverture officielle de la Cité dans les délais fixés.
"La deuxième tranche des travaux qui sera fin prête d'ici fin février 2018 concerne essentiellement les espaces des arts dramatiques à l'instar de la salle de l'Opéra, le théâtre des régions, la maison du théâtre et le théâtre des jeunes créateurs (300 places)" a-t-il ajouté.
Au cours de cette visite, la cinémathèque a été inaugurée à travers la projection du film "La Pêche au Thon" d'Albert Samama Chikli tourné en Tunisie en 1906. Ce film de quatre minutes a été retrouvé, après 110 ans, en 2015, dans la cinémathèque de Pologne lors d'un hommage rendu au pionnier du cinéma tunisien Albert Samama-Chikli.
A ce sujet, Mohamed Hédi Jouini, directeur de l'Unité de gestion par objectifs (UGPO) a déclaré à l'agence TAP que cette projection symbolique illustre le rôle de la cinémathèque qui sera un lieu de préservation de l'identité culturelle nationale à travers la protection et la sauvegarde de notre patrimoine audio-visuel".

TAP


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP n’a pas comparé Bouteflika à Mugabe, mais n’en pense pas moins

Sondage

Le discours de Ahmed Ouyahia sur les déficits publics a provoqué une chute du dinar sur le marché parallèle de la devise. Est ce que vous avez l'intention de

Transformer en euros ou dollars votre épargne en devises ? - 31.8%
Ne pas céder à la panique car l'inflation sera encore maitrisée en 2018 ? - 11.2%
Plaider pour un changement de monnaie afin de bancariser l'argent informel ? - 50.9%

Total votes: 1822

Vidéos

«Une augmentation des tarifs d’électricité en 2018 n’est pas impossible »-Badache

A ne pas manquer

Prev Next

Rencontre Me Ksentini- Bouteflika : La présidence de la République dément "catégoriquement"

"La présidence de la République dément catégoriquement, autant la véracité de l'audience que celle du contenu qui lui est accolé et considère qu'il s'agit là de pures affabulations".

Des champions nationaux [ LE BLOG ECO ]

Comment construit-on un tissu industriel performant ? La question paraît simple mais elle est au cœur de vastes débats académiques et politiques depuis plusieurs décennies.

Pour Hafid Derradji, Bouteflika n’a pas reçu Farouk Ksentini pour parler du 5e mandat

  Les déclarations de l’ex-président de la Commission nationale consultative pour la promotion et la protection des droits de l’homme (CNCDDH), dissoute, Me Farouk Ksentini indiquant que le président de la République Abdelaziz Bouteflika souhaite briguer un 5è mandat ont fait réagir le célèbre commentateur sportif Hafid Derradji.