Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vendredi, 20 Avril 2018

Maroc: Plus de 170 cellules terroristes démantelées et plus de 352 projets “destructeurs” déjoués depuis 2002 (BCIJ)

Le Maroc a réussi, depuis 2002, à démanteler 174 cellules terroristes, dont 60 sont liées à la Syrie et à l’Irak, et à déjouer plus de 352 projets “destructeurs” visant à porter atteinte à la sécurité du Royaume, a souligné vendredi à Rabat, le Directeur du Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ), Abdelhak El Khayam.
Intervenant lors d’un séminaire international organisé sous le thème “La propagation de l’extrémisme dans la région de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe OSCE et la stratégie adéquate pour l’empêchement de l’attraction et le recrutement des jeunes par les organisations terroristes : l’Approche marocaine”, M.El Khayam a présenté des données sur les combattants marocains actifs dans plusieurs foyers de tension.
“Plus de 1660 combattant marocains ont été recensés, dont 929 sont actifs au sein de l’organisation terroriste de Daesh, 100 appartiennent “Cham Al Andalous” et 50 relèvent de “Jabhat Fateh al-Cham”, tandis que le reste des combattants se disperse sur d’autres groupes terroristes, a précisé M. El Khayam lors de cette rencontre organisée par la Chambre des Conseillers en partenariat avec l’Assemblée Parlementaire de l’Organisation pour la Sécurité et la coopération en Europe (OSCE).
“Environ 221 combattants sont revenus au Maroc, 596 autres ont trouvé la mort dans des combats et quelque 285 femmes ont rejoint leurs familles dans les régions des conflits, alors que seuls 15 enfants sur 378 sont retournés au Maroc”, a ajouté le Directeur du BCIJ.
La baisse du nombre des volontaires partis combattre dans les foyers de conflit en Syrie et en Irak est due à l’intervention des forces de la coalition internationale ainsi qu’à la succession du démantèlement des cellules terroristes dans le cadre d’opérations proactives menées par le BCIJ, a-t-il dit.
Passant en revue l’approche marocaine dans le domaine de la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme, M. El Khayam a affirmé que cette stratégie intégrée, globale et multidimensionnelle repose sur des opérations proactives visant à démanteler les cellules terroristes et à renforcer l’aspect sécuritaire et religieux.
Il a de même considéré que l’extrémisme violent constitue “une réelle menace et ne connaît pas de frontières” puisqu’il peut s’étendre aux sociétés du monde entier, dans le cadre de la criminalité transnationale.

MAP



Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

Pétrole: Le prix du Brent monte à près de 75 dollars, à son plus haut niveau depuis 2014

  Les stocks de pétrole brut ont reculé selon les chiffres publiés mercredi par l'Agence américaine d'information sur l'Energie (EIA).

L'enquête britannique pour corruption viserait un marché impliquant l'aéroport d'Alger, selon Ultra Electronics

     En mars 2018, la SGSIA a lancé un appel d’offres pour une solution informatique de gestion aéroportuaire et la société britannique, après soumission, a obtenu le marché. 

Bamako rappelle ses diplomates en Algérie pour consultation au sujet de la situation des ressortissants maliens

  Le ministre malien des Affaires étrangère a « demandé à ses concitoyens qui ne se sentent pas en sécurité de quitter l'Algérie ».