Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Samedi, 18 Novembre 2017

Tunisie: La situation dans le pays nécessite des élections anticipées (Hammami)

La situation dans le pays, nécessite l’organisation des élections législatives et présidentielles anticipées, a affirmé mardi, à Tunis, le porte parole du Front populaire Hamma Hammami.
Cette situation, qui se caractérise par la dégradation des services publics dont la santé et l’éducation, la détérioration de l’infrastructure, la hausse du chômage et l’adoption de choix ne servant qu’un nombre limité de familles tunisiennes, exige des élections anticipées en vue de rétablir la confiance dans le gouvernement actuel ou instaurer un nouveau système de gouvernance capable de rétablir la situation économique, politique et sociale dans le pays, a-t-il ajouté, lors d’une conférence de presse consacrée à une lecture critique du projet de la loi de finances et du budget de l’Etat de 2018.
Ce projet, qui propose une augmentation des impôts et le gel du recrutement dans la fonction publique, ” est catastrophique “, étant donné qu’il est le fruit des instructions de l’UE (Union européenne)et des institutions financières internationales et à leur tête le Fonds monétaire international, a-t-il encore dit.
Ce document reflète particulièrement, l’échec de la coalition au pouvoir dans l’élaboration d’un programme clair, capable de traiter les problèmes épineux que connait le pays actuellement. Pour Hammami, cette coalition ne défend que ses intérêts afin de perdurer au pouvoir.
De son côté, le secrétaire général du Parti des patriotes démocrates unifié (PPDU), Zied Lakhdhar a noté que les points adoptés par le gouvernement dans le cadre du projet de budget de l’Etat de 2018 consacreront une pression fiscale supplémentaire, ne manqueront pas d’approfondir le problème du chômage et donneront lieu à des mesures douloureuses pour les classes sociales moyenne et à faible revenu.
Les mesures et décisions que la coalition au pouvoir cherche à faire adopter servent les intérêts de certains lobbies disposant du pouvoir, selon lui.
Ces lobbies ne représentent qu’une partie infime ne dépassant pas les 10% de la population tunisienne, a-t-il indiqué, ajoutant que le front populaire compte intensifier ses efforts pour défendre toutes les classes ouvrières dans le pays.

TAP


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP n’a pas comparé Bouteflika à Mugabe, mais n’en pense pas moins

Sondage

Le discours de Ahmed Ouyahia sur les déficits publics a provoqué une chute du dinar sur le marché parallèle de la devise. Est ce que vous avez l'intention de

Transformer en euros ou dollars votre épargne en devises ? - 31.8%
Ne pas céder à la panique car l'inflation sera encore maitrisée en 2018 ? - 11.2%
Plaider pour un changement de monnaie afin de bancariser l'argent informel ? - 50.9%

Total votes: 1822

Vidéos

«Une augmentation des tarifs d’électricité en 2018 n’est pas impossible »-Badache

A ne pas manquer

Prev Next

Tunisie- La Banque centrale va mettre en place un laboratoire de recherche Blockchain

Une commission de réflexion a été mise en place au niveau de l’institut de l’émission qui va étudier à moyen termes le potentiel, les techniques et la place que pourrait avoir le blockchain dans le système tunisien.

Algérie : Podcasteur Anes Tina critique violemment le pouvoir dans une nouvelle vidéo

En commentant la réponse du Premier ministre Ahmed Ouyahia à une question d’une députée du RCD sur le sort des 1000 milliards de dollars, le podcasteur dira : « Prenez tout, le laissez aucun dinar, mais ne touchez pas à l’espoir ».

Algérie: La Russie propose son expertise dans la restauration du vieux bâti

En Algérie un vaste programme de réhabilitation touche les villes d'Alger, d’Oran, de Constantine et d’Annaba ainsi que des villes du Sud.