Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Jeudi, 18 Janvier 2018

Tunisie-Italie: premier appel à projets du programme de coopération transfrontalière (IEV CTF Med)

Une journée d'information sur le lancement du premier appel à projets dans le cadre du programme de coopération transfrontalière "Italie Tunisie" (IEV CTF Med) , a été organisée mardi à l'Utica. Ce programme constitue une initiative bilatérale de coopération en Méditerranée, dotée d’un budget de 33 millions d’euros et financée par l’Union européenne dans le cadre de sa politique de voisinage. L’objectif de cette journée est de fournir un aperçu d’ensemble du programme et des attentes par rapport à cet appel à propositions et de garantir une bonne compréhension des principales règles de participation.
Bartolo Vienna, représentant de l’autorité de gestion dans la région sicilienne, du programme Italie-Tunisie 2014/2020 a précisé que ce programme finance, par des dons de l’Union Européenne, des projets pilotes dans diverses thématiques, telles que l’Appui au développement des entrepreneurs et des PME, la protection de l’environnement et l’adaptation aux changements climatiques, le soutien à l’éducation, à la recherche, au développement technologiques et à l’innovation.
“Le but de ce programme est d’instaurer une zone de prospérité partagée et de bon voisinage entre les Etats membres de l’UE et leurs voisins. Le programme a fixé des objectifs thématiques et globaux: développement des PME et de l’entrepreneuriat, soutien à l’éducation, recherche, développement technologique et l’innovation et la protection de l’environnement et l’adaptation au changement climatique” a-t-il précisé.
Le premier appel à proposition de projet (lancé le 27 octobre) est doté d’un budget de 16 millions d’euros. La dotation accordée par le projet varie entre 0,8 et 1,2 million d’euros.
“La définition de la stratégie du programme a été basée sur les priorités les plus pertinentes pour la période 2014/2020, qui doivent apporter une réelle valeur ajoutée transfrontalière et ne couvrent pas les éléments déja financés par l’UE ou susceptibles de l’être. Les projets doivent permettre l’établissement de liens durables transfrontaliers dans l’espace de coopération”, a indiqué Rosario Sapienza, représentant du secrétariat technique conjoint (STC), du programme.
L’espace de coopération défini par le programme réunit les régions situées de part et d’autre de la route maritime qui borde la Sicile et la Tunisie, soit les cinq provinces siciliennes des zones côtières du Sud (Agrigento, Trapani, Caltanissetta, Ragusa et Siracusa) et les 9 gouvernorats tunisiens des côtes Nord-Est et Centre-Est (Bizerte, Ariana, Tunis, Ben Arous, Nabeul, Sousse, Monastir, Mahdia et Sfax).
Trois provinces siciliennes (Catane, Enna et Palerme) et six gouvernorats tunisiens (Béja, Manouba, Zaghouan, Kairouan, Sidi Bouzid et Gabès) ont été considérés dans le cadre du programme IEV CT Italie-Tunisie 2014/2020 comme limitrophes et viennent élargir l’espace de coopération, par rapport à la programmation précédente 2013/2017.
Cette journée a été organisée par le ministère du développement, de l’investissement et de la coopération internationale (Autorité Nationale du programme pour la Tunisie) en partenariat avec l’autorité de gestion du programme (région de Sicile).

TAP


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP 10.01.18 "l'Alternance aux présidentielles de 2019 n'est pas impossible:en voilà les conditions"

Sondage

Quelle est parmi les mesures de la loi de finances pour 2018 en Algérie celle que vous redoutez le plus pour votre budget

Vidéos

Abderezak Dourari professeur des langues. "Le pouvoir algerianise son cosmos identitaire, tant mieux

A ne pas manquer

Prev Next

Le FMI dément vouloir imposer l’austérité à la Tunisie

Les déclarations qui se veulent rassurantes de son porte-parole aujourd’hui surviennent après les récentes protestations déclenchées par des mesures de la loi de finances 2018 ayant entraîné une hausse des prix du gasoil, des automobiles et des services de téléphonie et d'accès à internet.

De nouveaux investissements pour le secteur automobile tunisien (document OBG)

  Assembler les véhicules sur place permet aussi aux constructeurs de  contourner les quotas d’importation controversés actuellement en vigueur. Si la Tunisie a soi-disant libéralisé son régime légal des importations, la réalité est quelque peu différente, et les concessionnaires ne sont autorisés à écouler qu’un quart de leurs quotas à chaque trimestre.

Maroc - En 2017, pour la deuxième année consécutive, le déficit commercial s’est creusé

Il a progressé de 2.6%, enregistrant 189,8 milliards de dirhams, soit 6,7 milliards d’euros, contre 185 milliards en 2016. Autrement, dit, les exportations n’ont couvert que 56,3 % des importations. Le redressement des prix du brut a ainsi sévèrement pénalisé le royaume qui importe la quasi-totalité de ses besoins énergétiques.     Le déficit commercial du Maroc, selon l’indicateur préliminaire des échanges extérieurs...