Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Samedi, 26 Mai 2018

  •   MAP
  • samedi 18 novembre 2017 11:56

Coopération: Rabat et Paris décidés à renforcer leur coopération (Communiqué)

 

Le Maroc et la France ont décidé de développer des coopérations renforcées dans cinq domaines stratégiques, à savoir la mobilité, l'innovation, la jeunesse, les affaires africaines et les questions se rapportant à la régionalisation et la décentralisation.

   

Selon la Déclaration finale sanctionnant les travaux de la 13e Rencontre de haut niveau (RHN) Maroc-France, tenue jeudi à Rabat, sous la coprésidence du Chef du gouvernement, Saâd Eddine El Othmani, et du Premier ministre français, Édouard Philippe, les deux pays ont réitéré leur détermination à développer ces coopérations dans le domaine de la mobilité, qu'il importe de renforcer au profit de tous les acteurs de la relation bilatérale afin de lutter contre la migration irrégulière, de l’innovation, un moteur du développement économique et social dans le contexte d’une économie de plus en plus globalisée, et de la jeunesse dont l’éducation, la formation et l’insertion dans le marché du travail conditionnent l’avenir des sociétés.

Figurent également sur la liste des cinq domaines stratégiques, l’Afrique, en direction de laquelle le Maroc comme la France entendent développer leurs actions et projets communs au service de la stabilité et du développement du continent et la régionalisation et la décentralisation, dont les avancées en France et au Maroc offrent un cadre privilégié au développement de la coopération décentralisée, souligne la déclaration finale. Soucieux par ailleurs de faire de la RHN un instrument de pilotage stratégique de la relation bilatérale, les deux pays ont convenu d’en consolider le volet opérationnel autour des cinq pôles thématiques définis lors de la RHN de 2015, qui couvrent tous les champs de la coopération bilatérale, notamment le dialogue politique et stratégique, la sécurité, la compétitivité économique, le dialogue des sociétés et le développement durable. Les acteurs de ces domaines stratégiques et pôles thématiques se réuniront de manière régulière pour assurer le suivi des actions de coopération engagées dans ce cadre, ajoute la déclaration finale. Sous l’autorité des secrétaires généraux des ministères des Affaires étrangères des deux pays, qui se réuniront avant chaque RHN, un état des lieux en sera établi, assorti de recommandations opérationnelles, précise le document. 

 


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

Stagnation: Pourquoi la Task Force du gouvernement Sellal doit revenir sans Sellal

  La chronique de El Kadi Ihsane sur El Watan cherche une cohérence à l’action économique du gouvernement sous influence de la feuille de route de feu la task force.

Tunisie: Divergence entre les parties prenantes sur le 64e point du Document de Carthage 2

  Le président de la République Béji Caïd Essebsi a appelé les parties prenantes du Document de Carthage à trancher le point litigieux relatif au remplacement du chef du gouvernement.

Téhéran veut vendre du pétrole contre son maintien dans l’accord sur le nucléaire

  Le guide iranien  veut aussi que les pays européens signataires de l’accord maintiennent leurs échanges commerciaux avec la République islamique.