Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mercredi, 23 Mai 2018

  •   Kapitalis/ME
  • samedi 18 novembre 2017 17:17

Tunisie: Griefs du secteur de la parfumerie contre le PLF2018

 


La Chambre syndicale du secteur de la parfumerie et de la cosmétique relevant de l’Utica a exprimé de sérieux griefs contre le projet de Loi de Finances 2018 (LF 2018).
Dans un communiqué, la chambre rappelle que ce projet actuellement examiné par l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) prévoit l’augmentation de plusieurs taxations relatives au secteur de la parfumerie et de la cosmétique, tant au niveau des matières premières qu’à celui des produits finis.
Ces augmentations, qui touchent à plusieurs positions tarifaires, concernent : 1 l’importation de matières premières nécessaires aux industriels du secteur : un droit de consommation de 40% est proposé sur la position tarifaire 33.02 (mélange de substances odoriférantes) qui concerne l’un des principaux intrants de l’industrie cosmétique ; 2- l’importation de produits finis (parfums et produits de soin) : une augmentation des droits de douane et une mise en place d’un droit de consommation de 25% sur les positions tarifaires 33.03 et 33.04 ; 3- de plus, deux autres mesures du projet de LF 2018 (Art. 30 et 39) accablent davantage la trésorerie de l’entreprise. La première concerne l’augmentation de l’avance sur impôt (AIR) de 10 à 15% à l’importation et la seconde instaure le blocage du crédit de TVA au 31 décembre 2017.

La chambre rappelle, également, que le secteur de la parfumerie et de la cosmétique emploie directement dans ses différentes filières (industrie, distribution et détail) entre 9.000 et 10.000 personnes et représente un marché à la consommation de 900 millions de dinars tunisiens (MDT).


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

Violence et réalités parallèles, les tendances des programmes de télévision algériennes

Une semaine après le début du mois Ramadhan, le constat que fait un téléspectateur des chaînes de télévisions  algériennes, publiques et privées,  est que la tendance des productions cette année  est à l’anachronisme et le voyage dans le temps pour les séries comiques et à la violence pour les caméras cachés ainsi que  les feuilletons dramatiques.

Sonatrach : « Seuls 20 hectares de la surface des sols de la raffinerie d’Augusta sont contaminés »

« Seuls 20 hectares de la surface des sols de la raffinerie d’Augusta sont contaminés » a déclaré M. Ahmed MAZIGHI, Conseiller du PDG de la SONATRACH, lors d’une conférence de presse organisée ce matin au siège de la compagnie nationale des hydrocarbures.

Les banques francophones remportent six Trophées African Banker cette année

La Banque africaine de développement (BAD) a annoncé Mardi à Busan, en Corée du Sud, les lauréats des trophées African Banker 2018, organisés chaque année en marge des Assemblées générales annuelles de la Banque africaine de développement.