Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Lundi, 11 Décembre 2017

  •   Telquel
  • samedi 18 novembre 2017 19:44

Maroc: Plus de transports pour les familles des détenus du Hirak

 

Le Conseil national des droits de l'Homme (CNDH) a décidé de suspendre les navettes qui assuraient chaque semaine le transport des familles des détenus du Hirak depuis Al Hoceima pour la prison d'Oukacha à Casablanca.
Le CNDH a annoncé sa décision dans une lettre datée au 16 novembre et adressée à Farid El Hamdioui et Mohammed Ahemjik, membres du comité de soutien aux familles des détenus. "Il a été noté que le CRDH ne recevait pas la liste des voyageurs dans les délais convenus.
De plus, le car transporte des personnes qui ne sont pas concernées par les visites et n'ont aucun lien de parenté avec les détenus", écrit le président du conseil Driss El Yazami dans cette lettre dont Telquel.ma détient copie. "Les responsables du CNDH en charge du suivi du dossier ont alerté à plusieurs reprises sur les remarques précitées", poursuit le document.
Farid El Hamdioui se dit "étonné" de cette décision. "Nous avons toujours délivré la liste des voyageurs à temps. Une liste que l'administration des prisons, le CNDH et le CRDH valident avant chaque voyage. Maintenant, il est vrai que depuis le début des procès, on a accusé du retard à délivrer la liste deux ou trois fois, car certaines familles tardaient à confirmer leur déplacement", nous explique-t-il.
Interrogé sur la présence de personnes n'ayant aucun lien de parenté avec les détenus à bord du bus du CNDH, Farid El Hamdioui répond que "les quelques rares personnes qui n'ont pas de lien avec les familles et qui ont pu faire le voyage présentaient des procurations".
"Les arguments du CNDH pour nous priver de ce car sont injustes et sans consistance. Faire le voyage d'Al Hoceima à la prison de Casablanca n'est pas une partie de plaisir. On ne fait pas le déplacement pour jouer aux touristes. On prend la route mardi soir et après les visites du mercredi, on rebrousse chemin, c'est un voyage pénible", confie le membre du comité de soutien aux familles des détenus du mouvement de contestation dans le rif.


Évaluer cet élément
(2 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP remet la visite de Macron à l’endroit et la Fetwa de Trump à l’envers

Sondage

Quelle est parmi les mesures de la loi de finances pour 2018 en Algérie celle que vous redoutez le plus pour votre budget

Vidéos

"Le gisement monétaire de la finance islamique est surestimé en Algérie"- Hachemi Siagh

A ne pas manquer

Prev Next

L’approvisionnement de l’Egypte en GPL et GNL algériens en discussions

Parallèlement, le P-DG du groupe algérien Sonatrach a eu des discussions avec le patron de la compagnie pétrolière koweïtienne concernant la coopération dans le domaine du raffinage et de l’industrie  pétrochimique.

Le marché de la téléphonie n’a pas été affecté par le contingentement des importations-Said Benmesbah (audio-vidéo)

Les représentants des marques de téléphonie mobile Algérie se sont très vite adaptés au nouveau contexte du marché qui impose le régime des quotas à l’importation, en s'orientant vers l'assemblage local.

"Le gisement monétaire de la finance islamique est surestimé en Algérie"- Hachemi Siagh (audio-vidéo)

Actuellement, les transactions de la finance islamique ne sont rentables ni pour les banques ni pour les citoyens, estime Hachemi Siagh, expert en finance internationale.