Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Lundi, 11 Décembre 2017

Tunisie: Machrou Tounes appelle le gouvernement à “clarifier sa position” sur la réapparition de l’esclavage dans des villes libyennes

Le mouvement Machrou Tounes a demandé au gouvernement “de clarifier sa position” sur les informations relayées par les médias, faisant état de “la réapparition des pratiques de l’esclavage dans plusieurs villes libyennes”.
Ces informations font part de l’existence de marchés aux esclaves dont sont victimes des migrants originaires d’Afrique subsaharienne bloqués sur les côtes libyennes après avoir échoué à rejoindre la rive nord de la Méditerranée, s’indigne le parti.
Dans une déclaration publiée dimanche, Machrou Tounes appelle le gouvernement à charger le ministère des Affaires étrangères et le ministère des Relations avec les instances constitutionnelles et la société civile et des droits de l’homme à “prendre les mesures nécessaires pour faire face à ce crime au double plan national et international”.
Une action d’autant plus importante, que la Tunisie est considérée comme pionnière dans ce domaine dans la mesure où elle a été parmi les premiers pays du monde à abolir l’esclavage depuis près de deux siècles, soutient le parti.
Machrou Tounes invite les organisations nationales, les médias, la société civile et toutes les forces nationales dans le pays à “condamner ces crimes, à attirer l’attention sur leur caractère ignoble et à renforcer la sensibilisation quant à la nécessité d’y faire face”. Le parti relève une “étroite relation entre la pratique de l’esclavage et le référentiel de Daech répandu dans plusieurs régions du monde arabe”.
La chaîne américaine CNN a diffusé une vidéo filmée secrètement, mettant en scène une vente aux enchères de migrants originaires de l’Afrique subsaharienne. Les autorités libyennes ont affirmé vendredi à CNN l’ouverture d’une enquête sur cette affaire.
Réagissant à la diffusion du reportage de CNN, un millier de personnes ont manifesté samedi à Paris à l’appel de plusieurs associations, rapportent des médias français.

TAP


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP remet la visite de Macron à l’endroit et la Fetwa de Trump à l’envers

Sondage

Quelle est parmi les mesures de la loi de finances pour 2018 en Algérie celle que vous redoutez le plus pour votre budget

Vidéos

"Le gisement monétaire de la finance islamique est surestimé en Algérie"- Hachemi Siagh

A ne pas manquer

Prev Next

L’approvisionnement de l’Egypte en GPL et GNL algériens en discussions

Parallèlement, le P-DG du groupe algérien Sonatrach a eu des discussions avec le patron de la compagnie pétrolière koweïtienne concernant la coopération dans le domaine du raffinage et de l’industrie  pétrochimique.

Le marché de la téléphonie n’a pas été affecté par le contingentement des importations-Said Benmesbah (audio-vidéo)

Les représentants des marques de téléphonie mobile Algérie se sont très vite adaptés au nouveau contexte du marché qui impose le régime des quotas à l’importation, en s'orientant vers l'assemblage local.

"Le gisement monétaire de la finance islamique est surestimé en Algérie"- Hachemi Siagh (audio-vidéo)

Actuellement, les transactions de la finance islamique ne sont rentables ni pour les banques ni pour les citoyens, estime Hachemi Siagh, expert en finance internationale.