Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mercredi, 23 Mai 2018

Algérie: Plus de 564.000 quintaux de maïs fourrager récoltés dans la wilaya de Ghardaïa

Une production de maïs fourrager ensilage de plus de 564.000 quintaux a été récoltée durant la campagne de maïsiculture automnale, qui s’est achevée dimanche dernier, a appris mardi l’APS du directeur des services agricoles (DSA) de la wilaya de Ghardaïa.
Une surface cumulée de 1.880 hectares vouée à la culture du maïs ensilage sous pivots a été circonscrite dans les zones pourvues de ressources hydriques abondantes, situées principalement à El-Menea, Hassi-Lefhal et Seb-Seb, au sud de la wilaya de Ghardaïa, a expliqué l’ingénieur en chef, Khaled Djebrit précisant que le rendement à l’hectare a atteint les 300 QX.
L’ensemble de cette superficie emblavée a été consacrée au maïs ensilage, cultivé après la moisson de blé au début de juillet, a expliqué M. Djebrit , ajoutant que cette récolte du maïs ensilage est fauchée, hachée et tassée mécaniquement dans des sacs hermétiquement fermés, et est destinée à l’alimentation du bétail.
Cette récolte de maïs ensilage, aliment de base pour la production de lait, est destinée en premier lieu à satisfaire la demande croissante en fourrages pour le cheptel laitier de la wilaya de Ghardaïa, estimé à plus de 3.500 têtes bovines, ainsi que de wilayas voisines.
La première expérience pilote de maïsiculture dans la région de Ghardaïa a été effectuée en 2011 sur une surface de 100 hectares, avant d’être étendue dans le cadre de la nouvelle politique agricole destinée à réduire les importations et élargir la gamme de production de céréales.
En 2015, la production de maïs ensilage a atteint une production d’un million de quintaux pour une superficie de 1.770 hectares emblavés, cependant cette récolte "’sous pivot’’ a enregistré durant la campagne automnale 2016 une baisse و’sensible’’, suite à la diminution des plantations passant de 2.500 hectares en 2015 à 900 hectare en 2016, engendrée par la mévente chez les producteurs de cette culture.
Ce qui a dissuadé les céréaliers de la région à cultiver le maïs en dérobé durant la période estivale, ont fait savoir les responsables de la DSA de Ghardaïa.
Une reprise de la culture du maïs chez les céréaliers de la wilaya a été enregistrée cette année, suite aux promesses d’écoulement de la production auprès des éleveurs et producteurs de lait de vache de la région, ainsi que ceux d’autres wilayas productrices de lait, indique-t-on. Une production de 54.000 QX de maïs ensilage a été également engrangée durant la période printanière dernière, a fait savoir M.Djebrit.
Considéré comme principal intrant dans la fabrication d’aliments de bétails et de volailles, les besoins de l’Algérie en ce produit (maïs) sont dépendants exclusivement du marché international dont les cours ne cessent d’augmenter fortement et se répercutent sur les prix des productions animales (viandes, lait, £ufs), a-t-on expliqué.
Dans cette perspective, de nombreux spécialistes préconisent l’utilisation des eaux épurées des stations de lagunage de Ghardaïa, El-Menea, Berriane et Guerrara, pour l’irrigation de cette culture de maïs destinée uniquement à l’alimentation du bétail et de volaille.
La superficie vouée à la culture du maïs fourrager devra atteindre dans la wilaya de Ghardaïa 3.000 hectares au terme de la saison agricole 2017-2018, ont annoncé les services de la DSA avec une production prévisionnelle de plus de 900.000 QX.

APS


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

Violence et réalités parallèles, les tendances des programmes de télévision algériennes

Une semaine après le début du mois Ramadhan, le constat que fait un téléspectateur des chaînes de télévisions  algériennes, publiques et privées,  est que la tendance des productions cette année  est à l’anachronisme et le voyage dans le temps pour les séries comiques et à la violence pour les caméras cachés ainsi que  les feuilletons dramatiques.

Sonatrach : « Seuls 20 hectares de la surface des sols de la raffinerie d’Augusta sont contaminés »

« Seuls 20 hectares de la surface des sols de la raffinerie d’Augusta sont contaminés » a déclaré M. Ahmed MAZIGHI, Conseiller du PDG de la SONATRACH, lors d’une conférence de presse organisée ce matin au siège de la compagnie nationale des hydrocarbures.

Les banques francophones remportent six Trophées African Banker cette année

La Banque africaine de développement (BAD) a annoncé Mardi à Busan, en Corée du Sud, les lauréats des trophées African Banker 2018, organisés chaque année en marge des Assemblées générales annuelles de la Banque africaine de développement.