Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Lundi, 11 Décembre 2017

L'Union africaine va mener une enquête sur la situation des migrants en Libye

Une enquête sur la situation des migrants en Libye sera menée par la Commission de l'Union africaine (UA) après les révélations de la chaîne américaine CNN sur "la vente aux enchères" de migrants africains sur un marché près de Tripoli, a annoncé mercredi son président, le tchadien Moussa Faki Mahamat.
"La commission africaine chargée des droits de l'Homme et des peuples va procéder à une enquête" sur la maltraitance et le trafic visant les migrants en ce pays, a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse conjointe avec la chef de la diplomatie européenne, Federica Mogherini, tenue en marge de la conférence de haut niveau "vers un partenariat renouvelé avec l'Afrique". 
Selon Moussa Faki Mahamat, la commissaire africaine chargée des Affaires sociales sera prochainement à Tripoli pour s'entretenir avec les dirigeants libyens et exprimer au gouvernement les "préoccupations" de l'UA sur "la situation gravissime" des migrants africains en ce pays.
Dénoncée depuis plusieurs mois par les ONG de défense des droits de l'Homme qui n'ont cessé de tirer la sonnette d'alarme sur les conditions "dégradantes et inhumaines" de détention des migrants dans les centres où ils "subissent des actes de torture et autres mauvais traitements infligés  par les gardiens", leur situation en ce pays n'a attiré l'attention de l'opinion publique qu'après la diffusion par la chaîne américaine CNN d'images montrant des migrants africains vendus aux enchères. 
Le président de la Commission de l'UA a appelé, à ce titre, à la conjugaison des efforts entre les autorités libyennes, l'UA, l'UE et les Nations unies pour qu'une solution "immédiate" soit trouvée, notamment pour les personnes "en danger de mort".
L'urgence sera, a-t-il poursuivi, de localiser, recenser et identifier ces migrants, estimés à de "centaines de milliers".
Cependant, l'instabilité politique en Libye, profondément divisé et livré aux milices armées, rend l'opération "difficile", a reconnu Moussa Faki Mahamat qui a affirmé que l'UA a assuré, néanmoins, le gouvernement libyen de son "soutien", exhortant les pays africains et "toutes les bonnes volontés" à "mettre à disposition la logistique nécessaire pour rapatrier les migrants qui souhaitent rentrer chez-eux".
Le président de la Commission de l'UA a jugé, dans ce contexte, "absolument" nécessaire de redoubler d'efforts pour que l'"Etat soit rétabli en Libye".

APS


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP remet la visite de Macron à l’endroit et la Fetwa de Trump à l’envers

Sondage

Quelle est parmi les mesures de la loi de finances pour 2018 en Algérie celle que vous redoutez le plus pour votre budget

Vidéos

"Le gisement monétaire de la finance islamique est surestimé en Algérie"- Hachemi Siagh

A ne pas manquer

Prev Next

L’approvisionnement de l’Egypte en GPL et GNL algériens en discussions

Parallèlement, le P-DG du groupe algérien Sonatrach a eu des discussions avec le patron de la compagnie pétrolière koweïtienne concernant la coopération dans le domaine du raffinage et de l’industrie  pétrochimique.

Le marché de la téléphonie n’a pas été affecté par le contingentement des importations-Said Benmesbah (audio-vidéo)

Les représentants des marques de téléphonie mobile Algérie se sont très vite adaptés au nouveau contexte du marché qui impose le régime des quotas à l’importation, en s'orientant vers l'assemblage local.

"Le gisement monétaire de la finance islamique est surestimé en Algérie"- Hachemi Siagh (audio-vidéo)

Actuellement, les transactions de la finance islamique ne sont rentables ni pour les banques ni pour les citoyens, estime Hachemi Siagh, expert en finance internationale.