Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Samedi, 24 Février 2018

  •   MAP
  • jeudi 7 décembre 2017 12:42

Maroc: Hausse de 5,3% des recettes ordinaires des collectivités territoriales

 

 

Dans son bulletin mensuel de statistiques des finances locales d'octobre 2017, la Trésorerie générale du Royaume (TGR) indique que les recettes ordinaires au titre des dix premiers mois de l’année en cours ont affiché une hausse de 5,3% à 30,1 MMDH et les dépenses ordinaires ont augmenté de 8,6% à 18,5 MMDH.

L'accroissement des recettes ordinaires s'explique par la hausse de 6,8% des recettes transférées, de 2,9% des recettes gérées par l’Etat pour le compte des collectivités territoriales et de 2,9% des recettes gérées par les collectivités territoriales, précise le bulletin.

Concernant les dépenses globales réalisées par les collectivités territoriales, elles se sont chiffrées à 29,2 MMDH, en augmentation de 15,5% par rapport à leur niveau de fin octobre 2016, se composant à hauteur de 63,4% de dépenses ordinaires, fait savoir le bulletin.

Dans ce sens, la Trésorerie générale du Royaume (TGR) souligne que la progression des dépenses ordinaires est le résultat de la hausse de 7,8% des dépenses de personnel, de 11,8% des dépenses des autres biens et services et de 6,1% des charges en intérêts de la dette.

Par ailleurs, le bulletin fait également ressortir que les budgets annexes et les comptes spéciaux gérés par les collectivités territoriales ont dégagé à fin octobre 2017 des soldes positifs de 26 millions de dirhams et de 4,55 MMDH respectivement contre un solde positif de 23 MDH pour les budgets annexes et de 4,43 MMDH pour les comptes spéciaux à fin octobre 2016.

L’excédent dégagé par les budgets des collectivités territoriales au titre des dix premiers mois de 2017, auquel s’ajoutent les recettes d’emprunt de 2,618 MMDH, a permis le remboursement du principal de la dette pour 1,107 MDH et la reconstitution des fonds disponibles pour 2,1 MMDH.

Les fonds disponibles des collectivités territoriales à fin octobre 2017 se sont élevés à 35,1 MMDH, dont 27 MMDH sont des excédents des exercices antérieurs. Les communes interviennent pour 63,7% des fonds disponibles des collectivités territoriales. 

 



 


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

2017 a été marquée par la répression des ahmadites et des migrants (directrice d’Amnesty Algérie, sur Radio M)

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

"Il faut poursuivre les réformes engagées au début des années 2000"-Temmar

A ne pas manquer

Prev Next

Le pétrole, toujours et encore [ LE BLOG ECO ]

  La demande mondiale de pétrole en 2040 devrait être proche de 103 millions de barils par jour (mb/j) soit 10,8% de plus qu’en 2015 (92,5 mb/j).

L'Algérie entame la révision de la loi sur les hydrocarbures pour attirer les investisseurs étrangers

L'Algérie a entamé la révision de la loi sur les hydrocarbures, afin d'en faire un texte plus attractif qui attire les investisseurs étrangers.

Le pain, le lait, le mini krach boursier de Wall Street et les paris de 2018

La chronique hebdomadaire d’El Kadi Ihsane sur El Watan traite de la cacophonie sur les subventions et le sens du mini krach boursier qui menace le capitalisme mondial.