Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Dimanche, 21 Janvier 2018

Le FMI soutient le retrait dés que possible de la Tunisie de la liste noire des paradis fiscaux

le FMI a exprimé , son soutien au retrait "dès que possible" de la Tunisie de "la liste des juridictions fiscales non coopératives avec l'Union européenne (UE) (liste noire des paradis fiscaux), a affirmé le chef de l'ultime mission périodique de consultation de FMI en Tunisie pour 2017, Björn Rother.
Le responsable du Fonds, dont les propos ont été rapportés dans un communiqué publié mercredi soir, par le Fonds, a ajouté que " le rapprochement progressif entre les régimes fiscaux onshore et offshore et la modernisation en cours de l'administration fiscale en vue d'améliorer le respect des obligations fiscales sont de réforme soutenus par le programme MEDC (Mécanisme élargie de crédit) du FMI.
La mise en place totale de la direction générale des grandes entreprises récemment créée aidera à démontrer l'engagement des autorités à améliorer l'équité et la transparence du système fiscal tunisien, a-t-il encore dit .
Pour M.Rother, la participation de la Tunisie à l'initiative du G20 Compact with Africa témoigne également, de l'engagement fort du pays en faveur du commerce international et de la possibilité de saisir les opportunités offertes par l'investissement étranger et l'intégration économique".Une équipe des services du Fonds monétaire international (FMI) dirigée par M. Björn Rother a séjourné dans la capitale du 30 novembre au 13 décembre 2017.
Le Conseil de l’Union européenne, a classé lors de sa réunion du 5 décembre 2017, la Tunisie sur la liste noire des paradis fiscaux estimant que le pays “a des régimes fiscaux préférentiels néfastes et ne s’est pas engagé à les modifier ou à les abolir”.

TAP


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

comment Bouteflika pousse déjà Ouyahia vers la porte & comment Tiguentourine a sonné la chute du DRS

Sondage

Quelle est parmi les mesures de la loi de finances pour 2018 en Algérie celle que vous redoutez le plus pour votre budget

La hausse du prix des carburants ? - 52.1%
La taxe à 30% et plus du matériel informatique ? - 33%
L’augmentation du prix du tabac ? - 10.1%

Total votes: 1704

Vidéos

Docteur Ali Belkheiri: "Il y a des secteurs qui vont beaucoup recruter en A

A ne pas manquer

Prev Next

Le FCE reconnait que ces participations aux tripartites étaient « illégales »

Paradoxalement, depuis sa création à ce jour, le FCE ne se contentait pas de participer aux tripartites mais y jouait aussi le rôle de locomotive du patronat algérien.

Algérie- Les importations n’ont reculé que d’un (1) milliard de dollars en 2017

Les exportations ont, en revanche, nettement augmenté à 34,76 mds usd en 2017 contre 30,02 mds usd en 2016 (+15,8%).

Algérie-La révision de la loi sur les hydrocarbures pourrait intervenir avant fin 2018

La révision de la loi sur les hydrocarbures prendra en charge non seulement" l’aspect fiscal mais aussi l’aspect légal, contractuel et tous les autres aspects relatifs à la loi", selon le P-dg de Sonatrach.