Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Dimanche, 21 Janvier 2018

Maroc: La Banque mondiale approuve un prêt de 202 millions de dollars

Le conseil d'administration du groupe de la Banque mondiale (BM) a approuvé jeudi au Maroc un prêt de 202 millions de dollars, destiné à renforcer les capacités d'investissement de la ville de Casablanca, indique un communique du bureau de Rabat de la Banque mondiale pour le Maghreb.
"Le financement de la Banque mondiale vise à renforcer les capacités d'investissement de la ville de Casablanca en améliorant le système de gestion des recettes municipales et en attirant des investissements privés dans les infrastructures et les services par le biais de partenariats public-privé", ajout le communiqué.
En négociation depuis 2014, entre l'Institution de Bretton Woods, le ministère marocain de l'Intérieur et celui de l'Économie et des finances, ce prêt est destiné aussi à renforcer la gouvernance, les capacités, les institutions et l'environnement des affaires de la ville afin de promouvoir un développement inclusif et durable.
L'appui de la Banque mondiale vient en soutien au Plan de développement du Grand Casablanca (un budget de 3,4 milliards de dollars, soit 33,6 milliards de DH, pour un programme global de projets sur 8 ans, jusqu'à 2023), qui se veut une réponse aux défis urbanistiques, sociaux, économiques et environnementaux auxquels fait face Casablanca.
Le soutien de la Banque mondiale vise ainsi à aider le Grand Casablanca à accroître sa viabilité financière, sa capacité à fournir des services de qualité et à attirer des investissements privés.
La ville de Casablanca, qui concentre près de 12% de la population du pays et contribue à hauteur de 20% au PIB national, connaît des défis croissants de gestion urbaine, qui justifient ce soutien à la modernisation du modèle de gouvernance municipale, estime l'institution de Bretton Woods, qui ajoute qu'au terme de cet accord, un mécanisme transparent de traitement des plaintes sera mis en place pour accroître la responsabilité de la municipalité et les retours d'information des citadins sur la gestion de la ville.

Xinhua


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

comment Bouteflika pousse déjà Ouyahia vers la porte & comment Tiguentourine a sonné la chute du DRS

Sondage

Quelle est parmi les mesures de la loi de finances pour 2018 en Algérie celle que vous redoutez le plus pour votre budget

La hausse du prix des carburants ? - 52.1%
La taxe à 30% et plus du matériel informatique ? - 33%
L’augmentation du prix du tabac ? - 10.1%

Total votes: 1704

Vidéos

Docteur Ali Belkheiri: "Il y a des secteurs qui vont beaucoup recruter en A

A ne pas manquer

Prev Next

Le FCE reconnait que ces participations aux tripartites étaient « illégales »

Paradoxalement, depuis sa création à ce jour, le FCE ne se contentait pas de participer aux tripartites mais y jouait aussi le rôle de locomotive du patronat algérien.

Algérie- Les importations n’ont reculé que d’un (1) milliard de dollars en 2017

Les exportations ont, en revanche, nettement augmenté à 34,76 mds usd en 2017 contre 30,02 mds usd en 2016 (+15,8%).

Algérie-La révision de la loi sur les hydrocarbures pourrait intervenir avant fin 2018

La révision de la loi sur les hydrocarbures prendra en charge non seulement" l’aspect fiscal mais aussi l’aspect légal, contractuel et tous les autres aspects relatifs à la loi", selon le P-dg de Sonatrach.