Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Lundi, 23 Avril 2018

Algérie: Les utilisateurs de la 3G ont doublé en deux ans (étude)

Le nombre d'utilisateurs de l'internet mobile 3G en Algérie a doublé en deux ans passant de 50% en 2014 à 99% en 2016 à la faveur du large déploiement du haut débit dans le pays, selon une étude réalisée par ConsumerLab d'Ericsson sur les usagers des nouvelles technologies en Algérie.
L'étude effectuée auprès d’un échantillon de 1.000 personnes représentant les utilisateurs des nouvelles technologies dans 6 grandes villes d’Algérie à savoir Alger, Blida, Constantine, Sétif, Oran et Ouargla (plus de 6 millions d’habitants) relève "une explosion de l'utilisation de la 3G chez les utilisateurs de l’internet mobile passant de 50% en 2014 à 99% en 2016" à la faveur du large déploiement du haut débit à travers l’ensemble du pays.
ConsumerLab identifie ainsi quatre grands groupes d’utilisateurs de la 3G à savoir les power users, les medium users, les light users et les non-users.
Selon l’étude, les power users, (représentant 11% de la population sondée dont l’âge varie entre 15 et 29 ans), estiment important d'accéder à Internet où qu'ils soient ayant ainsi accès à l'apprentissage et aux opportunités d'emploi. Ils y voient aussi le meilleur moyen d’être en contact avec leurs proches, ajoute cette source.
 Les medium users (17% de la population sondée) forment, quant à eux, une catégorie à majorité féminine dont l’âge varie entre 20 et 39 ans, note l’étude, ajoutant que cette frange d’utilisateurs estime que l'Internet favorise l'apprentissage et donne des opportunités d'emploi.
Selon l’étude, ces utilisateurs ont une perception plutôt négative de l'usage d'Internet qui conduit, selon eux, "à une dépendance et affecte les relations".
Les light users (44%) représentent la plus importante catégorie des utilisateurs d’Internet (hommes et étudiants pour la plus part) avec un âge moyen entre 15-19 ans et 30-34 ans, selon l’étude, qui explique que pour ce groupe l’internet permet de rester en contact avec les amis et proches.
Les non-users (28%) sont essentiellement les personnes actives dont l’âge moyen est compris entre 35-59 ans et à majorité féminine, relève ConsumerLab, pour qui ce faible taux d’utilisation de la 3G  est due essentiellement à des considérations culturelles qui influencent leur perception .
Ils estiment d’ailleurs que seuls certains membres de leur famille devraient accéder à internet, indique l’étude, ajoutant que la plupart des utilisateurs de la 3G de cette catéGorie possède des téléphones mobiles basiques et disposent de moins d’ordinateurs portables et de connexion  Wi-Fi par rapport à la moyenne des personnes sondées.

APS


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie : Le Batimatc 2018 ouvre ses portes sous le signe de la transition numérique

  L’édition de cette année accorde un intérêt particulier à la transition numérique dans la construction en Algérie.

Algérie-Commerce : Plus de 8000 agents de contrôle seront déployés sur le terrain durant le Ramadan

    Les marchés spécifiques aux mois de Ramadan « visant à promouvoir la production nationale » seront ouverts au moins cinq jours avant le début du mois sacré.

Algérie : Le déficit commercial en recul de 83,6%, selon les douanes

  Les exportations ont assuré la couverture des importations à hauteur de 96% durant les trois premiers mois de 2018 contre 75% à la même période de l'année précédente.