Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Dimanche, 21 Janvier 2018

Algérie-Logements publics locatifs: des mesures pour éviter les problèmes de retard dans la réalisation des projets (ministre)

Le ministre de l’Habitat, de l'Urbanisme et de la Ville, Abdelwahid Temmar a affirmé, jeudi soir dans la wilaya d'Ain Témouchent, que les mesures adoptées dans le nouveau programme de logements publics aidés permettront d’éviter des problèmes liés au retard du promoteur dans la réalisation de ses projets.
En inspectant le projet de réalisation de 600 logements publics locatifs (LPL) dans la commune d’El Amria, M. Temmar a assuré que les mesures adoptées dans le programme LPA permettront de mettre fin au problème des listes des bénéficiaires qui retardait l'avancement des projets.
Les véritables promoteurs n’attendent pas les listes mais comptent sur eux-mêmes pour parachever les projets d’habitat, a-t-il souligné, ajoutant  que le promoteur doit disposer des moyens financiers requis pour lancer un projet d’habitat sans compter sur les apports des bénéficiaires.
La réalité a prouvé que le promoteur compte sur les contributions des bénéficiaires pour pouvoir entamer les projets, a-t-il déploré.
Le ministre a indiqué que 7.000 promoteurs immobiliers activent au niveau national dont 5.000 aux chantiers de réalisation de logements relevant du Fonds national de péréquation des oeuvres sociales (FNPOS), faisant remarquer que les CV de certains promoteurs font apparaitre qu’ils n’ont  aucun lien avec ce domaine.

APS


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

comment Bouteflika pousse déjà Ouyahia vers la porte & comment Tiguentourine a sonné la chute du DRS

Sondage

Quelle est parmi les mesures de la loi de finances pour 2018 en Algérie celle que vous redoutez le plus pour votre budget

La hausse du prix des carburants ? - 52.1%
La taxe à 30% et plus du matériel informatique ? - 33%
L’augmentation du prix du tabac ? - 10.1%

Total votes: 1704

Vidéos

Docteur Ali Belkheiri: "Il y a des secteurs qui vont beaucoup recruter en A

A ne pas manquer

Prev Next

Le FCE reconnait que ces participations aux tripartites étaient « illégales »

Paradoxalement, depuis sa création à ce jour, le FCE ne se contentait pas de participer aux tripartites mais y jouait aussi le rôle de locomotive du patronat algérien.

Algérie- Les importations n’ont reculé que d’un (1) milliard de dollars en 2017

Les exportations ont, en revanche, nettement augmenté à 34,76 mds usd en 2017 contre 30,02 mds usd en 2016 (+15,8%).

Algérie-La révision de la loi sur les hydrocarbures pourrait intervenir avant fin 2018

La révision de la loi sur les hydrocarbures prendra en charge non seulement" l’aspect fiscal mais aussi l’aspect légal, contractuel et tous les autres aspects relatifs à la loi", selon le P-dg de Sonatrach.