Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Samedi, 20 Janvier 2018

Algérie-Enseignement supérieur: les portes du dialogue "restent ouvertes" aux étudiants et aux enseignants (ministre)

Le ministre de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Tahar Hadjar a réaffirmé jeudi à Alger que les portes du dialogue "restent ouvertes" aux partenaires sociaux "à condition de respecter la loi", ajoutant que la grève annoncée pour le 14 janvier était "illégale" du fait que "les organisations qui en ont lancé l'appel ne sont pas agréées".
"Les portes du dialogue restent ouvertes aux étudiants et aux enseignants, qu'ils soient syndiqués ou non, pour examiner toutes les questions liées à l'université et trouver les solutions adéquates mais dans un cadre légal respectueux des législations en vigueur dans notre pays", a indiqué M. Hadjar lors d'une rencontre avec les membres du nouveau bureau national de la Fédération nationale du personnel de l'enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la culture, en présence du secrétaire générale de l'Union générale des travailleurs algériens (UGTA), Abdelmadjid Sidi Said.
A cet égard, le ministre a fustigé certaines organisations "qui prétendent représenter les enseignants ou les étudiants mais qui ne sont pas agréées", ajoutant que le mouvement de grève auquel elles ont appelé est "illégal", selon une décision de justice rendue public mercredi, "car ne remplissant pas les conditions légales".
"La Constitution garantit à tout un chacun les droits à l'action syndicale et à la grève, mais elle impose en revanche une série de mesures règlementaires quant à leur pratique", a-t-il rappelé.
Quant à la relation entre l'université et l'entreprise économique, M. Hadjar a affirmé qu'"une commission ministérielle a été créée sous l'égide du Premier ministre, chargée de préparer un dossier à soumettre dans deux mois au gouvernement sur les problèmes concernant ce point".
Il a salué, à cet effet, "le rôle de l'université dans la réalisation du développement durable et la relance de l'économie nationale, à travers la formation des cadres et en assurant des formations adaptées aux besoins nationaux". Il a indiqué que l'université algérienne "recèle tous les moyens humains et matériels nécessaires pour être un acteur essentiel dans la réalisation de la politique de développement national".
Le secrétaire général de l'UGTA a affirmé pour sa part que le dialogue "reste l'unique moyen pour la satisfaction des revendications des travailleurs", saluant dans ce contexte le rôle de l'université algérienne dans "l'accompagnement de la dynamique économique impulsée dans le pays notamment pour la création d'emplois".

APS


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

comment Bouteflika pousse déjà Ouyahia vers la porte & comment Tiguentourine a sonné la chute du DRS

Sondage

Quelle est parmi les mesures de la loi de finances pour 2018 en Algérie celle que vous redoutez le plus pour votre budget

La hausse du prix des carburants ? - 52.1%
La taxe à 30% et plus du matériel informatique ? - 33%
L’augmentation du prix du tabac ? - 10.1%

Total votes: 1704

Vidéos

Docteur Ali Belkheiri: "Il y a des secteurs qui vont beaucoup recruter en A

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie :Ouyahia et Yousfi recoivent les responsables des groupes SEAT et Sovac

La vente des premières SEAT IBIZA qui a commencé il y a quelques jours a vu un grand engouement de la part des Algériens au niveau des showroom des concessionnaires.

CPP : De quoi la maltraitance de Ouyahia par Bouteflika est-elle le nom ?

Le CPP de RadioM n’a pas boudé les thèmes forts de la semaine politique. Surprise, il a été beaucoup question du DRS.

Partenariat Public-Privé, Intégration avec la Tunisie, l’avenir comme ligne rouge présidentielle

  La chronique économique hebdomadaire d’El Kadi Ihsane sur El Watan traite des sujets brulants de l’actualité sous l’angle de la trajectoire stratégique. Le verrou politique borne l’horizon au plus près.