Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vendredi, 20 Avril 2018

Algérie: Le recours aux énergies renouvelables est irréversible (ministre)

Le recours aux énergies renouvelables pour diversifier l’économie nationale algérienne et protéger l’environnement "est irréversible", a souligné samedi la ministre de l’Environnement et des Energies renouvelables, Mme Fatma Zohra Zerouati lors de sa visite de travail dans la wilaya de Bouira.
"Le recours de l’Algérie aux énergies renouvelables est devenu irréversible car elles constituent un facteur de diversification pour l’économie nationale qui est basée uniquement sur la rente pétrolière", a déclaré Mme Zerouati dans un point de presse tenu en marge de sa visite à Bouira, où elle a inspecté quelques projets relevant de son secteur.
Dans ce cadre, Mme Zerouati a indiqué qu’il y'avait une forte volonté politique du président de la République M. Abdelaziz Bouteflika, de promouvoir et de développer davantage le secteur des énergies renouvelables, dont l’objectif est d’arriver à exploiter 27 % de ces énergies avec toute leur variété d’ici à 2060".
La ministre a fait savoir en outre qu’un salon international des énergies renouvelables aura lieu le 28 mars prochain sous le haut patronage du président de la République et avec la participation de l’Allemagne comme invité d’honneur et de plusieurs pays ainsi que de plusieurs investisseurs algériens dans le domaine.
"Cela va nous permettre de créer un espace d’échange d’idées entre les experts étrangers et les investisseurs algériens avec l’objectif de donner une nouvelle impulsion au secteur", a-t-elle dit.
A propos de la gestion des décharges publiques, la ministre a indiqué que "cette question relevant des prérogatives des collectivités locales, à savoir les communes", tout en notant qu’il " n y’a pas une gestion efficace dans ce domaine de la part des Assemblées populaire communales (APC)".
"Les APC doivent œuvrer d’abord à recouvrer les taxes liées à la collectes des déchets afin d’avoir l’argent nécessaire pour la gestion des décharges au niveau local ainsi que pour lutter contre les décharges sauvages de façon à tirer profit pour financer l’économie locale et créer de l’emploi pour les jeunes" , a expliqué Mme Fatma Zohra Zerouati.
Elle a par ailleurs assuré que ce travail serait effectué avec le soutien et l’accompagnement de l’Agence nationale des déchets (AND) sous les instructions du ministère de tutelle, qui accompagnera lui aussi les APC dans ces opérations de prise en charge et de récupération des différents types de déchets.
"La collecte des déchets et la lutte contre les décharges sauvages doivent nous permettre de penser au recyclage de ces matières utilisées à des fins économiques. Cela doit se faire dans un cadre purement économique complémentaire, et chacun doit assumer ses responsabilités", a-t-elle insisté.

APS


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

La France expulse un imam salafiste vers l'Algérie

  La Cour a rejeté la demande de l'avocat de l'imam de suspendre provisoirement son expulsion.

L'UA appelle la communauté internationale à soutenir la résolution politique du conflit en Libye

  Une force tripartite de l'UA, de l'Union européenne (UE) et de l'ONU tente de venir en aide aux migrants africains bloqués en Libye.

Le ministère des Affaires étrangères dément le rappel de l’ambassadeur malien par Bamako

  Selon le site malien abamako.com, « les représentants diplomatiques du Mali en Algérie ont été rappelés par leur pays pour consultation sur la situation précaire de leurs ressortissants ».