Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Dimanche, 25 Février 2018

Tunisie: Chahed participera à une rencontre régionale du FMI sur la croissance et l'emploi dans le monde arabe, les 29 et 30 janvier à Marrakech

Le chef du gouvernement Youssef Chahed, se rendra, les 29 et 30 janvier 2018, au Maroc pour assister à une conférence régionale de haut niveau qui sera organisée conjointement, à Marrakech, par le Fonds Monétaire International (FMI), le Fonds Monétaire Arabe (FMA), le Fonds Arabe pour le Développement Economique et Social (FADES) et le Gouvernement marocain, à Marrakech sur la thématique “Opportunités pour tous – croissance, emploi et inclusion dans le monde arabe”, a-t-on appris auprès de la présidence du gouvernement.
Cette Conférence rassemblera des hauts responsables, des dirigeants d’entreprise et des représentants du monde universitaire, des jeunes, des médias et des représentants de la société civile du monde arabe et d’autres régions pour procéder à un échange d’expériences, d’enseignements et d’idées sur les moyens qui permettront de créer des millions d’emplois grâce à la mise en valeur de nouveaux foyers et secteurs de croissance, précise de son coté le FMI.
S’appuyant sur la conférence d’Amman de 2014 “Construire l’avenir”, qui avait souligné la nécessité d’une croissance plus partagée et génératrice d’emplois, cette nouvelle rencontre vise à orienter le débat lié à la croissance inclusive dans le monde arabe sur la mise en œuvre”, ajoute l’institution monétaire internationale.
Les réflexions porteront, notamment, sur les moyens de multiplier les débouchés en faveur des femmes et des jeunes en mettant en valeur l’innovation et l’esprit d’entreprise; la promotion de la transparence et de la technologie pour exploiter le potentiel de la région et la définition de politiques propices à une croissance plus forte et plus inclusive.
La Directrice générale du FMI, Christine Lagarde, le Directeur Général Président du Conseil d’Administration du FADES, Abdlatif Y. Al-Hamad, et le Directeur Général Président du Conseil d’Administration du FMA, Abdulrahman Al Hamidy, figureront parmi les intervenants.

TAP


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP divisé sur la formule qui transforme la contestation sociale en nouvelle situation politique

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

2017 a été marquée par la répression des ahmadites et des migrants (directrice d’Amnesty Algérie, sur Radio M)

A ne pas manquer

Prev Next

Souhil Meddah:"Le système fiscal algérien n’assure aucun équilibre macroéconomique à moyen et à long termes"

Le problème du régime fiscal algérien est  dans la forme et le schéma de répartition ou de collecte de ses ressources ainsi que dans la capacité des services fiscaux à pouvoir identifier les niches cachées existantes, explique l’expert financier Souhil Meddah.

Au nom de la sécurité des investissements, les véhicules assemblés en Algérie coûtent plus cher

« Le marché local est protégé par les pouvoirs publics et les constructeurs n’ont pas le droit d’augmenter les prix que dans la proportion des augmentations des coûts », selon le Conseiller au cabinet du ministre de l’industrie et des mines.

Algérie- L'inflation moyenne annuelle a atteint 5,2% jusqu'à janvier 2018

  En termes de variation mensuelle et par catégorie de produits, les prix des biens alimentaires ont connu une baisse de 0,9% en janvier 2018 comparativement à ceux de décembre 2017.