Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Jeudi, 24 Mai 2018

Maroc: Installation à Rabat de la Commission nationale de la commande publique

Le Chef du gouvernement, Saad Eddine El Othmani a présidé, vendredi à Rabat, la cérémonie d’installation de la Commission nationale de la commande publique (CNCP), un organe autonome à caractère technique.
Cette commission aura pour missions d’encadrer la commande publique, de maîtriser la dépense publique et de garantir les principes de transparence et de parité dans l’élaboration et l’exécution des contrats entre les concurrents, tout en améliorant le traitement des plaintes.
Présidée par Thami Oulbacha, la CNCP est composée de treize membres, reconnus pour leur compétence et expertise, dont trois représentants professionnels relevant du secteur privé. Elle compte parmi ses membres Abdelilah Fountir Benbrahim, Abderrahman Chebihi Hassani, Abdelkrim Guiri, Khadija Meshak, Abdellah Fadili, khadija Faridi, Mohamed Ait Hassou, Taoufiq El Hami, Hassan Zaidi, Mostapha Meftah, Moncef Ziani et Khalid Dahami.
L’importance de la CNCP est liée au développement remarquable de la commande publique, devenue un levier stratégique de développement économique et social, et portée par le volume record des investissements publics de l’Etat, des collectivités territoriales et des entreprises et établissements publics qui est passé de 160 milliards de dirhams (MMDH) en 2011, à 195 MMDH en 2018, soit l’équivalent de 17,4% du PIB.
Tout en servant d’instrument de moralisation de la vie publique, ce mécanisme constitue également un outil de consolidation de la confiance et de la crédibilité auprès des opérateurs économiques, des investisseurs nationaux et étrangers et ce, en leur offrant des garanties réelles pour protéger les entreprises de tous types de dépassements ou d’injustice auxquels elles pourraient être confrontées.
La CNCP est considérée comme un instrument volontariste et indépendant dans ses missions, qui remplit des missions de prévention, d’encadrement, d’intervention et de consultation en vue de rehausser le niveau de compétitivité et de qualité dans le domaine des commandes publiques.

MAP


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

Exxon mobil achètera de la Sonatrach la totalité de la production de lubrifiant de la raffinerie d’Augusta pour les dix prochaines années

Toute la production de lubrifiant de la raffinerie d’Augusta, acquise par la société nationale des hydrocarbures, sera achetée par Exxon mobil pour une durée de dix années, a déclaré le conseiller du PDG de la Sonatrach lors d’une conférence de presse.

Discrimination public-privé: L’Etat veut casser le secteur privé des assurances

Les entreprises publiques d’assurance et AXA ont un pouvoir illimité de souscription des assurances entreprises PME-PMI, tandis que les compagnies privées sont limitées en la matière à moins de 500.000.000 DA

Violence et réalités parallèles, les tendances des programmes de télévision algériennes

Une semaine après le début du mois Ramadhan, le constat que fait un téléspectateur des chaînes de télévisions  algériennes, publiques et privées,  est que la tendance des productions cette année  est à l’anachronisme et le voyage dans le temps pour les séries comiques et à la violence pour les caméras cachés ainsi que  les feuilletons dramatiques.