Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mercredi, 23 Mai 2018

Algérie: Forum national de l'entrepreneuriat vert en mars prochain à Oran

Un Forum national dédié à l'entrepreneuriat vert (FEVal) se tiendra du 18 au 21 mars prochain à Oran, a annoncé lundi le président de l'Association locale pour la promotion de l'entrepreneuriat et de l'innovation (ASPEIN), Hassan Rachedi.
"Il s'agit de la première édition de cette rencontre ayant pour ambition de donner davantage de visibilité aux actions réalisées par les jeunes entreprises investies dans la valorisation des déchets, les énergies renouvelables, l'éco-construction et la rénovation énergétique", a précisé M. Rachedi lors d'une conférence de presse.
"Plus de 300 participants, entre jeunes entrepreneurs, étudiants, cadres du mouvement associatif et des clubs scientifiques engagés dans la thématique ciblée sont attendus au Forum, organisé avec le soutien du programme national Jeunesse et Emploi (PAJE) et la Coopération technique belge (CTB-Algérie)", a-t-il indiqué.
"Près de 50 activités, dont des conférences, des ateliers de formation et une compétition (concours d'idées), seront animées à cette occasion par des experts de l'économie verte", a expliqué l'organisateur, signalant que l'événement se tiendra au complexe touristique des "Andalouses".
Le Forum comprendra deux volets simultanés dédiés, l'un, à "l'économie circulaire" et l'autre à "l'académie de l'entrepreneuriat", a fait savoir M. Rachedi.
Le premier volet (économie circulaire) vise notamment à "étudier les conditions favorables à la création d'un écosystème industriel pour la valorisation des déchets", tandis que le second a pour but "le partage des expériences et des bonnes pratiques dans la perspective de construire les partenariats du futur".
Dans le cadre de sa vocation, l'équipe "ASPEIN" dispense régulièrement des cycles de formation visant à renforcer les capacités des entités économiques du rang de très petite entreprise (TPE).
A ce titre, une vingtaine de TPE bénéficient actuellement d'une formation qui leur permettra, à terme, d'être éligibiles au programme de mise à niveau de l'Agence nationale de développement de la petite et moyenne entreprise (AND-PME), a fait valoir le président de l'association.

APS


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

Les défis de la logistique de distribution (contribution)

  La gestion de la chaîne logistique de distribution permet de mettre en œuvre l’ensemble des éléments contribuant à la distribution des produits. Le flux et les stocks, les retours, l’emballage, les équipements, les services de transport, de manutention, les systèmes d’informations…Ce concept relativement standard de la supplychain est en train d’évoluer. Son champ d’intervention s’élargit de plus en plus et...

"Les banques algériennes ont une capacité limitée en matière de prise de risque" (expert)

  Pour l’expert la mentalité figure parmi les obstacles face au changement dans le domaine bancaire.

Algérie: 60 % des énergies renouvelables devraient être dirigés vers le secteur agricole

  Les petits agriculteurs constituent la catégorie ayant le plus besoin de l’énergie solaire pour assurer l’irrigation des terres.