Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mercredi, 23 Mai 2018

Russie: La sortie de l'accord sur la réduction de la production de pétrole prendra 2 à 5 mois (ministre)

Un délai de deux à cinq mois pourrait être nécessaire pour mettre fin aux mesures de réduction de la production de pétrole convenues entre l'Opep et d'autres pays, dont la Russie, dès lors que cette décision sera prise, a déclaré lundi le ministre russe de l'Energie, cité par l'agence Interfax.
L'Organisation des pays exportateurs de pétrole et d'autres producteurs ont réduit de manière concertée leur production depuis début 2017 afin de tenter de supprimer l'excédent d'offre sur le marché mondial. Cet accord a été prolongé jusque fin 2018 et un point devrait être fait sur le sujet lors de la prochaine réunion de l'Opep en juin à la lumière de l'évolution des cours.
"Cela pourrait prendre trois, quatre, cinq mois ou peut-être seulement deux" pour sortir de ce pacte, a dit Alexandre Novak à Interfax.
Ce calendrier sera discuté une fois que les pays participants à cet accord auront décidé d'y mettre fin, a-t-il ajouté.
"Tout le monde appuie ce scénario", a dit le ministre russe.
"Notre objectif était de supprimer l'excédent de pétrole sur le marché. Pour le moment, nous constatons que cet objectif est atteint aux deux tiers", a déclaré Alexandre Novak.
"Nous ne pouvons pas exclure que l'objectif pour les stocks mondiaux de pétrole puisse être atteint d'ici la fin de l'année."
Toute décision sur un abandon progressif de l'accord ne sera prise que lorsque le niveau des stocks mondiaux aura été ramené à sa moyenne sur cinq ans, a-t-il poursuivi.
Dans son rapport mensuel publié lundi, l'Opep écrit que les stocks des économies développées se sont contractés de 22,9 millions de barils en décembre, à 2,888 milliards de barils, ce qui reste supérieur de 109 millions à la moyenne sur cinq ans.

Reuters


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

Les défis de la logistique de distribution (contribution)

  La gestion de la chaîne logistique de distribution permet de mettre en œuvre l’ensemble des éléments contribuant à la distribution des produits. Le flux et les stocks, les retours, l’emballage, les équipements, les services de transport, de manutention, les systèmes d’informations…Ce concept relativement standard de la supplychain est en train d’évoluer. Son champ d’intervention s’élargit de plus en plus et...

"Les banques algériennes ont une capacité limitée en matière de prise de risque" (expert)

  Pour l’expert la mentalité figure parmi les obstacles face au changement dans le domaine bancaire.

Algérie: 60 % des énergies renouvelables devraient être dirigés vers le secteur agricole

  Les petits agriculteurs constituent la catégorie ayant le plus besoin de l’énergie solaire pour assurer l’irrigation des terres.