Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Dimanche, 25 Février 2018

Tunisie: Al Massar réaffirme sa participation au gouvernement d'union nationale

Le parti de la Voie démocratique et sociale (Al Massar) a réaffirmé qu'il restait au sein du gouvernement d'union nationale et son attachement au "document de Carthage" et à ses priorités fixés comme programme d'action au gouvernement tout en annonçant la volonté de retrait de son coordinateur Jouneidi Abdeljawad.
Au terme de la réunion de son bureau politique dimanche et l'évaluation par son conseil central tenu récemment du "document de Carthage" et de la participation au gouvernement d'union nationale, le parti a exprimé dans une déclaration sa "préoccupation à propos de la mise en œuvre du document". Il a appelé à l'améliorer pour "gagner les enjeux économiques et sociaux" en mettant en place des outils de contrôle de son contenu, pour garantir la bonne gouvernance et associer effectivement les parties signataires.
"Notre participation au gouvernement comme partenaire traduit notre sens de la responsabilité politique tant que le gouvernement s'emploie à combler les défaillances en matière de manque de communication avec les signataires du document de Carthage (en juillet 2016), dans la lutte contre le blanchiment d'argent, le financement du terrorisme, la lenteur dans la mise en place des institutions constitutionnelles et l'actualisation des lois non conformes avec la constitution", souligne Al Massar.
Le parti a appelé d'autre part le gouvernement à garantir "les conditions de neutralité et de transparence pour assurer le succès des élections municipales, appuyer les compétences en son sein, et réviser les désignations sur fond d'allégeance partisane au sein de l'administration".

TAP


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

2017 a été marquée par la répression des ahmadites et des migrants (directrice d’Amnesty Algérie, sur Radio M)

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

"Il faut poursuivre les réformes engagées au début des années 2000"-Temmar

A ne pas manquer

Prev Next

Les flux commerciaux entre le Maroc et l’Espagne ont dépassé 14 milliards d'euros en 2017

L'Espagne est le premier partenaire économique du Maroc, pour la sixième année consécutive, "tant en importations qu'en exportations".

Condor annonce sa participation pour la troisième année consécutive au MWC 2018

Condor fera découvrir aux visiteurs du Mobile World Congress de Barcelone son nouveau Smartphone Allure M2.  

Bouteflika prêche une "conduite patriotique économique offensive, loin du protectionnisme stérilisant"

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a appelé samedi à une "conduite patriotique économique offensive" en vue de moderniser l'industrie locale et conforter les entreprises publiques et privées.