Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mercredi, 23 Mai 2018

Mauritanie-FAO: signature d’un protocole d’accord pour la mise en place d'une force d'intervention anti acridienne

Un protocole d'accord a été signé lundi matin à Nouakchott entre le gouvernement de la République Islamique de Mauritanie et la Commission de lutte contre le criquet pèlerin dans la région occidentale (CLCPRO), agissant au nom de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) relatif à la mise en place de la Force d'intervention de la région occidentale (FIRO).
Le protocole a été signé côté mauritanien par la ministre de l'Agriculture, Lemina Mint El El Kotob Ould Moma, et côté Commission par son secrétaire exécutif, Dr Mohamed Lemine Ould Hamouni.
S’exprimant à cette occasion, la ministre de l’agriculture a souligné que la FAO avait accompagné les efforts de la Mauritanie dans la lutte contre les ravageurs agricoles, en particulier les criquets pèlerins, en fournissant un appui technique et matériel au Centre national de lutte antiacridienne (CNLA), ce qui a épargné au pays et à la sous-région l’invasion de ce ravageur, en particulier au cours de la période 2003-2005.
La ministre a rappelé le soutien continu du gouvernement aux efforts de lutte antiparasitaire, reflétant le grand intérêt qu’accorde Son Excellence le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, à l'agriculture.
Elle a expliqué dans ce sens qu’au cours des deux dernières années, la capacité d'intervention dans ce domaine a été renforcée par 13 véhicules 4×4, dont sept pour la lutte antiacridienne et les autres pour la lutte contre les oiseaux granivores.
Elle a par la suite ajouté que cette force est composée de 12 équipes pour l'exploration et le contrôle avec 26 véhicules 4×4 équipées pour effectuer différentes tâches, dont 11 seront livrées au CNLA en tant que première phase avant de compléter cette opération à l’horizon 2022 à raison de 3 véhicules par an.
La ministre a enfin précisé que cette force permettra de renforcer la capacité du CNLA et les unités de lutte antiparasitaire dans les autres pays membres et de renforcer la coopération et l'intégration entre ces pays dans la lutte contre ce dangereux ravageur.
Pour sa part, M. Michael George Hage, Coordonnateur de la FAO pour l'Afrique du Nord, a indiqué que ce protocole d'accord s'inscrit dans le cadre d’un processus engagé depuis la création en 2002 de la CLCPRO et visant à assoir durablement la stratégie de lutte préventive contre le criquet pèlerin et réduire les risques d’invasions du criquet pèlerin en Afrique de l’Ouest et du Nord-Ouest.
Il a par la suite souligné que la création d’une Force d’intervention de la région occidentale, dite FIRO, avait été approuvée lors de la réunion des Ministres des pays membres de la CLCPRO en charge de la lutte antiacridienne, qui s'est tenue à Alger le 25 octobre 2016, ajoutant que la base logistique de cette Force régionale antiacridienne a été convenue qu’elle soit positionnée en Mauritanie.
M. George Hage a expliqué que l’objectif de ce protocole d’accord est de prévoir les modalités de coopération entre les deux parties, le Gouvernement de la Mauritanie et la CLCPRO, pour l’établissement et la mise en œuvre de cette Force d'intervention régionale ainsi que la garde de ses véhicules par le Gouvernement mauritanien.

AMI


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

Les défis de la logistique de distribution (contribution)

  La gestion de la chaîne logistique de distribution permet de mettre en œuvre l’ensemble des éléments contribuant à la distribution des produits. Le flux et les stocks, les retours, l’emballage, les équipements, les services de transport, de manutention, les systèmes d’informations…Ce concept relativement standard de la supplychain est en train d’évoluer. Son champ d’intervention s’élargit de plus en plus et...

"Les banques algériennes ont une capacité limitée en matière de prise de risque" (expert)

  Pour l’expert la mentalité figure parmi les obstacles face au changement dans le domaine bancaire.

Algérie: 60 % des énergies renouvelables devraient être dirigés vers le secteur agricole

  Les petits agriculteurs constituent la catégorie ayant le plus besoin de l’énergie solaire pour assurer l’irrigation des terres.