Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Dimanche, 25 Février 2018

Tunisie: L’UPL décide de ne pas participer aux prochaines municipales

Le parti de l’Union patriotique libre (UPL) a décidé de ne pas participer aux élections municipales prévues le 6 mai prochain, a annoncé la vice-présidente du parti Samira Chaouachi, mardi, lors d’une conférence de presse à Tunis.
Elle a appelé les partisans de l’UPL à choisir les candidats qui répondent aux conditions requises pour que cette échéance ne soit pas une nouvelle étape qui pourrait avoir des conséquences imprévues sur les collectivités locales.
S’exprimant en présence de plusieurs membres du bureau exécutif de l’UPL, Chaouachi a indiqué que “la responsabilité nationale impose au parti d’inviter ses adhérents à la participation à cette échéance électorale”.
Elle a précisé que la décision de ne pas participer aux prochaines élections municipales s’explique par ce qu’elle qualifie de ” vide législatif “, citant notamment par le non parachèvement du projet de loi du Code des collectivités locales. Un projet de loi toujours en discussion en commission parlementaire et qui n’a pas été soumis à un débat général en plénière.
Les missions qui seront attribuées aux conseils municipaux ne sont pas claires. De plus, la situation financière des municipalités et ses faibles ressources sont autant de facteurs rendant impossible l’élaboration de programmes clairs et efficaces pour promouvoir les municipalités, a-t-elle justifié.
Selon la vice-présidente de l’UPL, le vote doit se faire en faveur des partis et listes indépendantes ou de coalition qui disposent de programmes électoraux clairs visant à promouvoir l’action municipale.
Sur un autre plan, Chaouachi a annoncé que le conseil national du parti se tiendra les 3 et 4 mars prochain.
Il sera consacré à la question de la démission du président et fondateur de l’UPL, Slim Riahi, au parachèvement des structures centrales et régionales du parti et à la décision de la date de la tenue du congrès constitutif.

TAP


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP divisé sur la formule qui transforme la contestation sociale en nouvelle situation politique

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

2017 a été marquée par la répression des ahmadites et des migrants (directrice d’Amnesty Algérie, sur Radio M)

A ne pas manquer

Prev Next

Au nom de la sécurité des investissements, les véhicules assemblés en Algérie coûtent plus cher

« Le marché local est protégé par les pouvoirs publics et les constructeurs n’ont pas le droit d’augmenter les prix que dans la proportion des augmentations des coûts », selon le Conseiller au cabinet du ministre de l’industrie et des mines.

Algérie- L'inflation moyenne annuelle a atteint 5,2% jusqu'à janvier 2018

  En termes de variation mensuelle et par catégorie de produits, les prix des biens alimentaires ont connu une baisse de 0,9% en janvier 2018 comparativement à ceux de décembre 2017.  

Montage automobile : Les concessionnaires vont devoir chercher leurs équipementiers (responsable)

« La stabilité politique du pays et le cadre incitatif à l’investissement sont des atouts qui permettront d’attirer les équipementiers étrangers », selon un responsable du ministère de l’Industrie.